Fisher P-75 Eagle

Le General Motors/Fisher P-75 Eagle était un avion de chasse conçu par la division Fisher Body de General Motors. Son développement a débuté en septembre 1942 en réponse à la demande de l’armée de l’air américaine qui souhaitait un chasseur doté d’un taux de montée extrêmement élevé et utilisant le moteur à refroidissement liquide le plus puissant disponible à l’époque, l’Allison V-3420. Le programme a été annulé après la construction d’un petit nombre de prototypes et d’avions de série, car il n’était plus nécessaire pour sa mission initiale, ne pouvait pas être déployé rapidement et ne présentait pas d’avantages significatifs par rapport aux avions déjà en production.

Conception et développement

En octobre 1942, le contrat pour deux prototypes, désignés XP-75, est signé avec la division Fisher Body de GM. Le concept de conception consistait à utiliser les panneaux extérieurs des ailes du North American P-51 Mustang, l’empennage du Douglas A-24 (SBD) et le train d’atterrissage du Vought F4U Corsair avec une disposition générale très similaire à celle du Bell P-39 Airacobra, avec le moteur situé au milieu de l’avion et l’hélice entraînée par un arbre de rallonge. Cependant, à un stade précoce de la conception, les panneaux d’ailes extérieurs du P-51 ont été remplacés par ceux du Curtiss P-40 Warhawk.
À la mi-1943, le besoin de chasseurs d’escorte à long rayon d’action devint plus urgent que celui d’intercepteurs rapides, et la décision fut donc prise de commander six XP-75 supplémentaires, modifiés pour des missions à long rayon d’action. À l’époque, une commande de 2 500 avions de série était également autorisée, mais à condition que si le premier P-75A n’était pas satisfaisant, l’ensemble de la commande serait annulé.

Dans le même temps, General Motors s’occupait de divers projets dans le cadre de l’effort de guerre, dont la production en série de plusieurs modèles d’avions, parmi lesquels le Grumman TBF Avenger. Certaines sources affirment que le P-75 est le résultat d’un plan visant à éviter à General Motors d’être contraint de construire le Boeing B-29 Superfortress ; le projet P-75 étant un projet «hautement prioritaire» qui permettrait à GM d’éviter le stress supplémentaire lié à la production du Superfortress. Quant au nom, «P-75 Eagle», il est significatif car il fait référence au canon français de 75 de la Première Guerre mondiale, considéré comme un symbole de la défaite des Allemands. Avant son premier vol, l'»Eagle» a fait l’objet d’une vaste couverture médiatique, étant présenté comme un «avion miracle». Les désignations XP-73 et XP-74 n’ont jamais été utilisées.

Histoire opérationnelle

Propulsé par un moteur 24 cylindres V-3420-19 de 2600 ch et des hélices coaxiales contrarotatives, le XP-75 a volé pour la première fois le 17 novembre 1943. Le second XP-75 vola peu après, et tous les XP-75 à long rayon d’action entrèrent dans le programme d’essais au printemps 1944. Le programme d’essais a révélé de nombreux problèmes immatures, notamment un mauvais calcul du centre de masse du chasseur, l’incapacité du moteur à produire la puissance attendue, un refroidissement inadéquat du moteur, des forces élevées sur les ailerons à grande vitesse et des caractéristiques de vrille médiocres. Des modifications ont été introduites sur les XP-75 à long rayon d’action, notamment un empennage modifié, un nouveau cockpit «à bulles» et un moteur V-3420-23 qui a corrigé la plupart des défauts au moment où les premiers P-75A ont commencé leurs vols d’essai en septembre 1944.
À cette époque, l’armée de l’air décide de limiter le nombre de modèles d’avions de combat en production et de ne pas mettre en production à grande échelle de nouveaux modèles qui ne seraient pas disponibles avant la fin de la guerre. Le bimoteur Lockheed P-38 Lightning et le North American P-51 Mustang ayant démontré d’excellentes capacités à long terme, la production du P-75A Eagle a été substantiellement arrêtée le 6 octobre 1944. Il fut décidé d’utiliser les cinq avions de production achevés pour des travaux expérimentaux et pour le développement du moteur V-3420. En raison de ces événements, le P-75A n’a pas terminé les essais de performance formels en raison de la fin du contrat de production. Au final, seuls huit XP-75 et cinq P-75A ont été construits.

Spécifications (XP-75)

Référence de données : Green and Green and Swanborough

Similar Posts: