Francken (famille de peintres)

La famille Francken était une famille d’artistes dont les membres travaillaient principalement à Anvers aux XVIe et XVIIe siècles. Sur trois générations, de nombreux membres portaient les mêmes noms : Frans, Hieronymus et Ambrosius. Si cela a pu être efficace à l’époque comme méthode de marketing en assurant la continuité de l’entreprise familiale, l’héritage d’aujourd’hui est qu’il y a une certaine confusion dans l’attribution des peintures entre les différents membres de la famille parce qu’elles ne diffèrent souvent pas beaucoup dans le style ou l’exécution. Cette confusion est aggravée par les pratiques de signature de certains membres de la famille : lorsque le fils de Frans I, Frans II, est devenu adulte et a commencé à signer des tableaux, Frans I a commencé à ajouter «l’aîné» à sa signature pour se distinguer de son fils, qui a alors signé ses œuvres en tant que «le cadet». Ce phénomène s’est reproduit à la génération suivante, lorsque le fils de Frans II, Frans III, est devenu adulte. Frans II commença alors à signer ses œuvres avec l’aîné, tandis que Frans III utilisait Frans le cadet.

Nicolaes Francken

Le fondateur de la dynastie des peintres est Nicolaes Francken, également connu sous le nom de «Nicolaes Francken van Herentals» car il est né vers 1520 dans la ville de Herentals avant de s’installer à Anvers vers 1580. Il est marié à Lucia van de Broeck de Malines avec qui il a cinq enfants. Nicolaes était actif à Anvers, où il est mort en 1596. Aucune de ses œuvres n’a survécu.

Fils de Nicolaes

Nicolaes Francken a eu trois fils qui sont devenus peintres après un apprentissage auprès de leur père et de Frans Floris :

Les fils de Frans I

Frans a formé quatre fils à sa profession :

Génération suivante

Frans Francken III (1607-1667) est le dernier Frans Francken à jouir d’une réputation artistique. Il entre à la guilde d’Anvers en 1639 et meurt à Anvers en 1667. Sa pratique se limite principalement à l’ajout de figures à des œuvres architecturales ou paysagères d’autres artistes. Frans III a souvent introduit des personnages dans les œuvres de Pieter Neefs le Jeune. Ses peintures historiques suivent en général le style de son père, mais montrent également une forte influence du style de Rubens. C’est pourquoi Frans Francken III est parfois appelé «Rubensschen Francken» (le «Francken rubensien»). Frans III avait un frère, Hieronymus Francken III (1611-1671), dont le fils Constantijn Francken (1661-1717) fut le dernier peintre de la famille.

Similar Posts: