Jacqueline Mouesca

Jacqueline Mouesca (Santiago, 29 mai 1939-Toulouse, France, 4 décembre 2019) est une historienne du cinéma, une universitaire et une écrivaine chilienne.

Biographie

Elle a réalisé plusieurs documentaires pour le département de cinéma et de télévision de l’Universidad Técnica del Estado, qui faisaient partie du court documentaire Vamos viendo (1972), réalisé en collaboration avec Wolfgang Tirado et Antonio Montero.

Après le coup d’État de 1973, il émigre en France, où il étudie à l’université de Paris I, où il obtient un diplôme d’études supérieures en cinéma, et à l’université de Paris X. L’objectif de ses recherches était de retrouver l’histoire du cinéma chilien depuis ses origines, en tenant compte des chroniques cinématographiques de différentes périodes, des films et de leur contexte, du cinéma documentaire, de la littérature et des écrivains qui ont été inspirés par le cinéma.

En 1988, il a publié Plano secuencia de la memoria de Chile : veinticinco años de cine chileno (1960-1985), un livre essentiel pour comprendre le travail de cinéastes tels que Sergio Bravo, Aldo Francia et Helvio Soto dans les années 1960, de Patricio Guzmán à l’époque de l’Unidad Popular, du cinéma en exil de Miguel Littin et de Raúl Ruiz et, enfin, de la production cinématographique pendant les années de la dictature militaire.
En 1990, elle est retournée au Chili, où elle a publié Cine chileno : veinte años : 1970-1990, un livre dans lequel l’auteur a élargi le corpus de son étude précédente. Elle a également enseigné l’histoire du cinéma et l’appréciation des films dans plusieurs universités chiliennes, dont l’université de Santiago, l’université de Valparaíso, la Pontificia Universidad Católica de Chile, l’université Diego Portales, l’université Andrés Bello et l’université Arcis, entre autres.

À la fin des années 1990, Mouesca a édité les livres El cine en Chile : crónica en tres tiempos et Cine y memoria del siglo XX, ce dernier en collaboration avec Carlos Orellana. Avec le dictionnaire Érase una vez el cine (2001), Mouesca souhaite, comme il le dit dans son prologue, «activer la mémoire cinématographique de ceux qui (…) aiment le cinéma». En 2003, il publie Cuentos de cine et en 2005 El documental chileno, qui, de par son sujet, est «indispensable» pour le critique David Vera-Meiggs.

En 2017, il a reçu le prix Pedro Sienna pour l’excellence de sa carrière.

Similar Posts: