Jorge Socías

Jorge Luis Alberto Socías Tuset (Santiago, Chili ; 26 octobre 1951) est un ancien footballeur et actuel entraîneur chilien. En tant que joueur, il a été le capitaine et la référence pendant de nombreuses années du Club Universidad de Chile, et en tant qu’entraîneur des bleus, on se souvient de son double titre de champion de première division, après 25 ans sans titres pour «la U».

Biographie

Il fait partie de l’Universidad de Chile à partir de 1971 et fait ses débuts en janvier 1972, lors d’un match contre Rosario Central. La même année, il remporte le Superclásico contre Colo-Colo, disputé le 18 novembre, sur le score de 3-0, en marquant tous les buts du match.

En 1976, il se qualifie pour la Copa Libertadores avec l’Universidad de Chile, lors du match décisif du groupe Pré-Libertadores contre Palestino, où il marque un but et finit par jouer dans les buts, en raison de l’expulsion du gardien Hugo Carballo et de l’épuisement des changements de joueurs disponibles ; lors de l’obtention de cette qualification, «Lulo» a célébré en grimpant dans les buts, chose inhabituelle pour l’époque.

Le 9 juillet 1977, il est l’un des 77 participants au rallye Chacarillas, un rassemblement de jeunes manifestant leur soutien à la dictature militaire.

À la fin des années 70 et au début des années 80, il est devenu l’un des joueurs clés et le capitaine de l’Universidad de Chile, remportant la Copa Chile-Polla Gol 1979, en finale contre Colo-Colo, la deuxième place du tournoi de Primera División 1980 et la Liguilla Pre-Libertadores de la même année, toujours en finale contre leur grand rival, Colo-Colo.
La carrière d’entraîneur de Socías s’étend sur plusieurs clubs, mais c’est à l’Universidad de Chile qu’il s’est le plus distingué, une équipe qui, à son arrivée, n’avait pas remporté de titre depuis 25 ans, avec même une relégation en Primera B entre-temps. Mais ce n’est pas un seul titre que Socías a remporté sur le banc bleu qui a brisé cette mauvaise série, mais deux trophées qu’il a soulevés, car il a remporté deux championnats à la tête de l’équipe pour laquelle il avait déjà joué en tant que joueur. Le premier est le championnat de première division de 1994, qu’il remporte lors d’un match mémorable contre Cobresal au stade El Cobre, à l’altitude élevée du Salvador, et qui est aussi le tournoi au cours duquel le jeune Marcelo Salas se fait connaître. Vient ensuite le championnat de 1995, qui est aussi un grand tournoi pour Socías et Salas, qui remporte le championnat à deux reprises.

Après l’arrivée de Fabián «Pícaro» Fernández, il est licencié de la U sans l’accord de Socías. La même année, en 1996, il devient entraîneur d’O’Higgins, mais ne parvient pas à sauver l’équipe bleu clair de la relégation. L’année suivante, il occupe le même poste aux Santiago Wanderers, qu’il parvient à sauver lors de la dernière journée de la saison.

Après avoir joué pour différentes équipes au Chili, il est retourné à l’Universidad de Chile en mars 2007, jusqu’à la fin du tournoi d’ouverture de cette année-là.

Équipe nationale

Il a été sélectionné 16 fois par l’équipe nationale chilienne de football, inscrivant 6 buts entre 1973 et 1980. Il a participé à la Coupe du monde 1974 en Allemagne, contre l’Allemagne de l’Est.

Références

Similar Posts: