Laura Robson

Laura Robson (Melbourne, Victoria ; 21 janvier 1994) est une joueuse de tennis britannique née en Australie. En 2008, elle a remporté les championnats juniors féminins de Wimbledon à l’âge de 14 ans et a atteint la finale des championnats juniors féminins de l’Open d’Australie en 2009 et 2010. Elle a remporté son premier tournoi professionnel ITF en novembre 2008. Elle a atteint son meilleur classement le 8 juillet 2013, à la 27e place.

En 2012, elle a remporté une médaille d’argent aux côtés d’Andy Murray dans la catégorie du double mixte aux Jeux olympiques de Londres 2012 en plus de réaliser sa meilleure performance en Grand Chelem, exactement à l’US Open 2012 où elle a atteint le quatrième tour, devenant ainsi la première joueuse britannique depuis Samantha Smith à Wimbledon 1998 à réaliser un tel exploit. Elle a également atteint la finale du tournoi de Canton en Chine, devenant ainsi la première joueuse britannique en 22 ans à atteindre la finale d’un tournoi de la WTA.

L’enfance et la jeune carrière

Robson, née le 21 janvier 1994 à Melbourne, en Australie, est la troisième enfant d’Andrew, cadre chez Royal Dutch Shell, et de Kathy Robson, manager et basketteuse professionnelle. Lorsqu’elle avait 18 mois, sa famille a déménagé à Singapour et à l’âge de 6 ans, ils ont déménagé au Royaume-Uni. Selon ses parents, elle a commencé à jouer au tennis «dès qu’elle a pu tenir une raquette» et, encouragée par eux, elle a rejoint à l’âge de 7 ans une académie de tennis junior. À 10 ans, elle a signé avec Octagon Rep Company, à 11 ans, elle a signé un contrat avec Adidas et a également signé avec le fabricant de raquettes Wilson. Après avoir essayé plusieurs entraîneurs, dont Carl Maes, patron de la Lawn Tennis Association, elle a choisi de s’entraîner avec Martijn Bok en 2007. Robson s’entraîne également au National Tennis Centre de Londres, sous l’œil attentif de Bok, de Maes et de Nigel Sears, responsable du tennis féminin au centre. Elle combine le tennis avec des cours particuliers à domicile.

Laura Robson a participé à son premier tournoi junior en mai 2007. Elle a atteint le tour de qualification, mais a été éliminée en quart de finale. Elle a atteint la finale de deux autres tournois et a remporté son premier titre en octobre de la même année. Au cours du premier semestre 2008, Laura a atteint les finales de trois autres tournois, mais a également été éliminée au troisième tour lors de trois autres tournois consécutifs.
Elle a remporté sa première grande victoire lors des championnats juniors féminins de Wimbledon 2008. En tant que joueuse non classée, elle s’est frayé un chemin jusqu’au titre en battant la tête de série numéro un, Mélanie Oudin, au deuxième tour. En finale, elle a battu la Thaïlandaise Noppawan Lertcheewakarn, troisième tête de série du tournoi, 6-3, 3-6, 6-1. Sa victoire a fait d’elle la première Britannique à remporter le tournoi depuis Annabel Croft en 1984 et la presse britannique l’a surnommée la nouvelle maîtresse du tennis britannique, la surnommant la Reine de Wimbledon.

Après une brève période d’absence des courts, Robson est revenue sur le circuit junior, mais a été éliminée au deuxième tour d’un tournoi en décembre. Le même mois, elle a disputé son dernier tournoi junior de 2008, l’Orange Bowl, où elle a dû se retirer au troisième tour en raison de problèmes d’estomac. À la fin de l’année, elle a été nominée pour le titre de Jeune personnalité sportive de l’année de la BBC, mais a perdu face à la nageuse paralympique Eleanor Simmonds.

L’année suivante, Robson a participé aux championnats juniors féminins de l’Open d’Australie 2009 en tant que cinquième tête de série. En cours de route, elle a éliminé la Roumaine Elena Bogdan, quatrième tête de série, et en demi-finale, elle a affronté la Thaïlandaise Noppawan Lertcheewakarn, qu’elle a de nouveau remportée. En finale, elle s’est inclinée face à la Russe Ksenia Pervak en deux sets. Robson a attribué sa défaite à la grande endurance physique de la Russe, et son manager Martijn Bok a déclaré : «Tout le monde doit être patient avec elle». Après le tournoi, elle a commencé à s’entraîner avec Gil Reyes, l’ancien entraîneur d’Andre Agassi.
Avant les Championnats féminins juniors de Roland Garros, Robson était la grande favorite pour le titre en tant que tête de série numéro un. En fin de compte, elle n’a pas répondu aux attentes et a été éliminée au deuxième tour en deux sets par la Polonaise Sandra Zaniewska.
Elle s’est présentée aux Championnats féminins juniors de Wimbledon en tant que deuxième tête de série, défendant sa couronne de l’année précédente. Cependant, comme à Roland Garros, elle n’a pas eu beaucoup de chance et a été éliminée au troisième tour par la Néerlandaise Quirine Lemoine dans un match en trois sets, dont le dernier s’est soldé par un score serré de 8-6 en faveur de la joueuse néerlandaise.
La même année, elle a participé à l’US Open Junior Women’s Championships. Non classée, car elle commençait tout juste à se concentrer sur sa carrière professionnelle, elle a atteint les demi-finales et a été battue par la Russe Yana Buchina 6-1, 3-6, 5-7 dans un match qui a été joué immédiatement après les quarts de finale, en raison d’un retard dû à la pluie dans le tournoi.
En 2010, en tant que junior, elle n’a participé qu’aux tournois du Grand Chelem. Elle a participé aux championnats juniors féminins d’Australie sans être tête de série, comme elle l’avait fait à l’US Open l’année précédente. Elle a atteint la finale en battant la Tchèque Kristyna Plíšková en demi-finale en deux sets. En finale, elle affronte Karolína Plíšková, la sœur jumelle de Kristyna, et s’incline 1-6, 6-7(5).
Lors des championnats féminins juniors de Wimbledon, en tant que huitième tête de série grâce à une invitation au tournoi, elle a atteint les demi-finales sans perdre un seul set. Mais en demi-finale, elle s’est inclinée face à la Japonaise Sachie Ishizu sur le score de 5-7, 6-7(5).
L’US Open Junior Women’s Championship a été son dernier tournoi junior. De nouveau classée huitième, elle atteint le troisième tour et s’incline en deux sets face à l’Américaine Robin Anderson, mettant ainsi un terme à sa carrière de joueuse de tennis junior.

Carrière

Après un tournoi junior réussi à Wimbledon, Laura a fait ses débuts professionnels au tournoi ITF de Limoges, en France, doté de 10 000 dollars. Elle a remporté deux matchs du tour préliminaire et le match du premier tour, mais a dû se retirer en raison d’une blessure à l’épaule alors qu’elle affrontait la Russe Marina Melnikova au deuxième tour.
Robson a ensuite été invitée à participer à un autre tournoi ITF de 75 000 dollars à Shrewsbury, en Angleterre. Elle a battu les anciennes championnes de Wimbledon Urszula Radwańska et Tzipi Obziler lors des deux premiers tours, mais s’est inclinée en demi-finale face à l’Estonienne Maret Ani. Quelques semaines plus tard, elle reçoit à nouveau une invitation à participer à un tournoi doté de 50 000 dollars à Barnstaple, également en Angleterre, et s’incline au premier tour contre l’Allemande Angelique Kerber en trois sets.

Dans la dernière ligne droite de la saison, elle est invitée à participer au tournoi de Luxembourg, son premier tournoi en tant que membre de la WTA. Elle s’incline au premier tour face à la Tchèque Iveta Benešová en trois sets.
Lors de son dernier tournoi de la saison, le tournoi ITF Sunderland 2, doté de 10 000 dollars, elle remporte son premier titre professionnel en battant sa compatriote Samantha Vickers en finale (6-3, 6-2).

À seulement 14 ans et avec un seul tournoi WTA disputé dans l’année, elle a terminé la saison au 559e rang avec un bilan de 9 victoires et 4 défaites.
Cette saison, Laura a surtout participé à la première moitié de l’année au circuit junior, n’ayant à son actif qu’un seul tournoi ITF à 25.000 $ à Grado, en Italie. Lors de ce tournoi, elle a été éliminée au premier tour par l’Australienne Sophie Ferguson en trois sets. Le 9 juin, Wimbledon a annoncé que Laura Robson recevrait une invitation pour le tableau principal féminin de Wimbledon 2009, faisant d’elle la plus jeune joueuse à participer à l’événement depuis Martina Hingis en 1995. Lors de son premier match, elle a affronté la 32e tête de série, l’ancienne numéro 5 mondiale et quart de finaliste de Wimbledon 2002, la Slovaque Daniela Hantuchová. Le résultat a été en faveur de Hantuchová par 6-3, 4-6, 2-6, et Robson s’est inclinée au premier tour. Elle a également participé au double à Wimbledon 2009 avec la Britannique Georgie Stoop, avec laquelle elle a atteint le deuxième tour, où elles ont été éliminées par les têtes de série numéro 16, la Russe Svetlana Kuznetsova et la Française Amélie Mauresmo, en sets directs.

Elle a ensuite participé à quelques tournois ITF, dans lesquels elle n’a pas eu beaucoup de chance. Dans le premier, elle s’est inclinée au deuxième tour de la phase de qualification et dans le second, elle a perdu au premier tour de la phase de qualification.
En août, Robson a reçu une invitation pour le tableau de qualification de l’US Open 2009, où elle a battu la Française Stephanie Foretz Gacon en deux sets lors de son premier tour. Au premier tour, elle a battu la Française Stephanie Foretz Gacon en deux sets, au deuxième tour, elle a battu Aniko Kapros également en deux sets, et au troisième tour des qualifications, elle a connu un sort différent, s’inclinant face à la Tchèque Eva Hrdinová 6-7 (6), 6-4, 6-7 (4), après avoir mené 4-1 dans le troisième set.

Les qualifications pour l’US Open ont été suivies de deux tournois ITF en salle d’une valeur de 50 000 $, le tournoi de Barnstaple et le tournoi de Joué-lès-Tours. Dans ces deux tournois, Laura n’a pas eu une bonne participation, puisqu’elle a été éliminée au premier tour dans les deux tournois.



L’événement suivant a été le tournoi de Luxembourg, dans lequel elle a dû commencer à partir du tour de qualification. Au premier tour, elle a battu la Tchèque Zuzana Ondrášková en deux sets. Au deuxième tour, elle a battu Julia Gorges, également en sets simples, qui était sa première victime du Top 100. Au dernier tour des qualifications, elle a perdu, comme lors de ses deux précédents matches, en sets simples contre l’Italienne Maria Elena Camerin par 3-6 et 4-6.
Dans la dernière ligne droite de la saison, Laura a participé à deux autres tournois ITF, tous deux à 50 000 $ et en salle. Dans le premier, à Nantes, en France, elle a été éliminée au premier tour. Dans le deuxième et dernier de la saison, le Minsk 2 en Biélorussie, elle a eu une participation exceptionnelle. Au premier tour, elle a battu l’Ukrainienne Yuliya Beygelzimer 6-3, 6-2. Au deuxième tour, elle s’est débarrassée d’une autre Ukrainienne, Tetyana Arefyeva, par 6-0 et 6-4. En quart de finale, elle s’est inclinée face à la Russe Vitalia Diatchenko en deux sets.

Après avoir disputé son premier Grand Chelem à Wimbledon et les qualifications de l’US Open, Laura a terminé cette saison à la 419e place du classement général de la WTA avec un bilan de 9 victoires et 10 défaites.
Robson a commencé l’année 2010 en s’associant à son compatriote Andy Murray pour former l’équipe britannique de la Hopman Cup 2010, placée dans le groupe B de la compétition aux côtés du Kazakhstan, de l’Allemagne et de la Russie. Lors de son premier match contre l’équipe du Kazakhstan, Laura a perdu son match en simple contre Yaroslava Shvedova en trois sets, bien que la manche ait été remportée par le Royaume-Uni 2-1 après avoir gagné le double mixte également en trois sets. Contre l’Allemagne, Robson a de nouveau perdu son match en simple contre Sabine Lisicki 6-7 (5), 3-6, mais les Britanniques ont fini par remporter la série 2-1 en gagnant le double mixte en trois sets. Lors du dernier match de groupe contre la Russie, Laura s’est inclinée pour la troisième fois en simple face à Elena Dementieva 4-6 et 0-6, mais pour la troisième fois, elle s’est imposée en double mixte et a remporté la série 2-1, assurant ainsi la présence de l’équipe britannique en finale du tournoi pour la première fois. En finale, elle a affronté l’équipe espagnole composée de Maria Jose Martinez Sanchez et de Tommy Robredo. Ironiquement, Laura Robson a remporté sa seule victoire en simple du tournoi contre l’Espagnole, en la battant 6-1, 7-6 (6), mais après la défaite de Murray contre Robredo et la seule défaite de l’équipe britannique en double mixte en sets simples contre l’équipe espagnole, l’équipe a échoué de peu à remporter le titre.
Par la suite, Robson a été invitée à participer aux qualifications de l’Open d’Australie 2010. Elle a affronté Sophie Ferguson au premier tour des qualifications, qu’elle a battue en trois sets. Au tour suivant, elle s’est inclinée face à Michaella Krajicek en trois sets. Cependant, elle a reçu une invitation à participer au tableau principal du double dames de l’Open d’Australie, en partenariat avec l’Australienne Sally Peers. Au premier tour, elles ont battu les Américaines Jill Craybas et Abigail Spears en deux sets. Au deuxième tour, elles se sont débarrassées de Chuang Chia-jung et Květa Peschke en deux sets. La série ne semblait pas vouloir s’arrêter et au troisième tour, elles ont laissé Vera Dushevina et Anastasiya Rodionova sur le chemin avec un double 6-3. Mais en quart de finale, elles se sont retrouvées face à Maria Kirilenko et Agnieszka Radwańska, contre lesquelles elles se sont inclinées 4-6, 1-6, mettant ainsi fin à leur aventure en double lors de l’événement australien.
Après l’Open d’Australie, elle a participé à des tournois ITF de 25 000 dollars sur terre battue, d’abord à Jackson (États-Unis) où elle a été éliminée au premier tour, puis à Osprey (États-Unis) où elle a été éliminée au deuxième tour. Par la suite, Robson a participé à l’ITF à 50 000 $ à Dothan, toujours aux États-Unis, où elle a connu une participation exceptionnelle, puisque dès les qualifications, elle a atteint les demi-finales où elle a perdu contre la Roumaine Edina Gallovits-Hall en sets secs. Elle a ensuite atteint les quarts de finale à l’ITF Charlotesville (50 000 $). Le tournoi suivant de Laura était le tour de qualification du tournoi de Strasbourg où elle n’a pas fait bonne figure, perdant au premier tour du tour de qualification.

En juin, Laura a participé au tournoi de Birmingham, où elle a commencé par le tour de qualification. Elle y a battu la Russe Nina Bratchikova en trois sets au premier tour, puis la Russe Vitalia Diatchenko par 6-3 et 4-0. Cela lui a permis d’entrer dans le tableau principal du tournoi où elle a affronté Stefanie Voegele, qu’elle a battue par 6-4 et 0-1 et ret. Elle a affronté Yanina Wickmayer contre laquelle elle s’est inclinée par 5-7 et 4-6. Une semaine plus tard et grâce à une invitation, elle a joué le tournoi de ‘s-Hertogenbosch où elle a perdu pour son entrée en matière au premier tour du tableau principal contre Dominika Cibulkova par 3-6 et 4-6.
Forte de l’expérience d’avoir intégré le tableau principal de plusieurs tournois WTA et d’avoir à nouveau participé à un tournoi du Grand Chelem, Laura Robson a terminé la saison au 206e rang mondial et avec un bilan de 22 victoires et 14 défaites.

Le début de la saison 2011 ne s’est pas déroulé sous les meilleurs auspices pour Robson. Participant à la Hopman Cup 2011 avec la Grande-Bretagne et placée dans le groupe B, elle n’a pas remporté un seul match en simple ou en double mixte avec Andy Murray face aux équipes des États-Unis, de la France et de l’Italie. Plus malheureuse encore, lors du match de double mixte contre les Américains, le dernier set du groupe, elle souffre d’une blessure musculaire qui l’oblige à se retirer de la compétition par mesure de précaution, et elle ne revient sur les courts qu’en mars en raison d’une blessure lors d’une deuxième compétition.



En mars, Laura a participé à quelques tournois ITF, le premier de 25 000 $ à Kunming et le second de 50 000 $ à Wenshan, tous deux en Chine, obtenant comme meilleur résultat les quarts de finale du second tournoi mentionné. Aux Etats-Unis, elle a participé au $50.000 ITF à Charlottesville où elle a atteint le deuxième tour et à Indian Harbour Beach en Floride, où elle a réalisé une bonne performance qui lui a permis d’atteindre les demi-finales où elle s’est inclinée 6-4, 4-6 et 1-6 contre la locale Alison Riske.
Au cours de la saison sur gazon, elle a participé à l’ITF Nottingham à 75 000 $ sur invitation et à l’ITF Nottingham 2 à 100 000 $, où ses résultats n’ont pas été très encourageants, perdant au premier tour du premier tournoi et au dernier tour des qualifications du second. Grâce à une invitation, elle a participé au tableau principal du tournoi de ‘s-Hertogenbosch où elle s’est inclinée au premier tour après avoir perdu en deux sets contre l’Espagnole Arantxa Parra.

Pour la troisième année consécutive, Laura Robson a reçu une invitation pour participer à Wimbledon 2011, où elle a remporté son premier match dans le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem, en battant Angelique Kerber au premier tour 4-6, 7-6 (4), 6-3. Au tour suivant, elle s’est heurtée à la puissance de Maria Sharápova, championne de Wimbledon en 2004, cinquième tête de série et qui a fini par atteindre la finale du tournoi, mais Robson a joué son meilleur tennis, ce qui lui a permis de dominer la Russe 3-0 puis 4-1 dans le premier set, bien que Sharápova ait fini par égaliser les actions et a forcé à jouer la mort subite (jeu décisif), que Laura a de nouveau manqué en abandonnant le set par 6-7 (4). Finalement, Sharápova a remporté le deuxième set 3-6 et le match en sa faveur.
Au cours de la saison américaine sur dur, elle a participé au tournoi ITF de 25 000 dollars à Woking, en Grande-Bretagne, où elle s’est distinguée en atteignant la finale contre l’Australienne Johanna Konta, nationalisée britannique, contre laquelle elle a dû abandonner sur le score de 4-6, 1-1 et ret. Elle a ensuite enchaîné avec des résultats décevants, s’inclinant au premier tour du tournoi ITF de Vancouver, doté de 100 000 dollars, et lors de ses débuts dans les qualifications à Cincinnati.

Un bon résultat à Wimbledon a été suivi d’une bonne performance à l’US Open 2011 où elle a débuté dans les qualifications. Au premier tour, elle bat la Canadienne Heidi El Tabakh en deux sets, au deuxième tour Taylor Townsend en trois sets et au dernier tour Ling Zhang en deux sets, se qualifiant ainsi pour le tableau principal. Au premier tour, elle affronte la Japonaise Ayumi Morita qu’elle bat 7-6 (5), 1-0 lorsque la Japonaise se retire du match, marquant ainsi sa première victoire contre une joueuse du Top 50, bien que son aventure s’arrête au tour suivant lorsqu’elle perd contre Anabel Medina 2-6, 3-6.

Fin septembre, Robson a participé pour la deuxième année consécutive et grâce à une invitation, au tournoi de Tokyo. Au premier tour, elle affronte la Roumaine Alexandra Dulgheru, qu’elle bat par un double 6-2, mais au second tour, elle connaît un sort différent face à la Serbe Ana Ivanovic, qu’elle perd 5-7 et 4-6.
Une semaine après le tournoi de Tokyo, elle a enchaîné avec son premier tournoi Premier Mandatoy, le tournoi de Pékin, qui a débuté par les qualifications. Au premier tour des qualifications, elle a affronté Petra Martic, qu’elle a battue en trois sets, et au deuxième tour, elle a affronté Melinda Czink, qu’elle a également battue en trois sets, ce qui lui a permis d’obtenir sa place dans le tableau principal. Au deuxième tour, elle a affronté Melinda Czink, qu’elle a également battue en trois sets, ce qui lui a permis d’accéder au tableau principal.

Dans la dernière ligne droite de la saison, elle a participé aux qualifications pour le tournoi d’Osaka au Japon. Elle a affronté Su-Wei Hsieh et s’est inclinée 6-7 (4), 4-6. Son dernier tournoi s’est déroulé à Barnstaple, où elle a réalisé une bonne performance en atteignant les quarts de finale.



Après avoir atteint les deuxièmes tours à Wimbledon et à l’US Open, ainsi que le tableau principal dans d’autres tournois WTA, Laura Robson a terminé à la 131e place avec un bilan de 23 victoires et 16 défaites.

Elle a commencé par se qualifier pour un troisième tableau principal de Grand Chelem (elle s’était déjà qualifiée pour Wimbledon 2009, 2010, 2011 et l’US Open 2011) à l’Open d’Australie 2012 à partir du tour de qualification. Au premier tour des qualifications, elle a battu Mélanie Oudin, au deuxième tour Anna Floris et au dernier tour Olga Savchuk, se qualifiant également pour le tableau principal sans perdre un seul set. Au premier tour, elle a affronté Jelena Jankovic et s’est inclinée par 2-6 et 0-6.
En février, elle a participé au tournoi de Pattaya City, où elle a dû abandonner au premier tour, et au tournoi du Qatar, où elle s’est inclinée face à sa compatriote Anne Keothavong au premier tour des qualifications par un double 1-6. Le même mois, Laura a été appelée dans l’équipe de Grande-Bretagne pour la Fed Cup 2012 à Eilat, en Israël, où elle a joué dans le groupe I de la zone Europe/Afrique, et où elle a été tirée dans le groupe C aux côtés du Portugal, d’Israël et des Pays-Bas. Robson n’a participé qu’aux matchs de double, où, avec Heather Watson, elles ont battu les trois paires adverses, toutes en deux sets. La Grande-Bretagne s’est finalement imposée dans les trois sets du groupe et a gagné le droit d’affronter l’Autriche pour accéder au barrage pour une place dans le Groupe mondial II. Dans cette série, la Grande-Bretagne a remporté les matchs en simple (et il n’a pas été nécessaire de jouer le double puisque la série était déjà définie), auxquels Laura n’a pas participé.

Au cours du troisième mois de l’année, elle a participé aux tournois Premier Mandatory à Indian Wells et Miami, à l’ITF à 25 000 $ à Clearwater et à l’ITF à 50 000 $ à Osprey, avec des résultats peu encourageants. Elle s’est inclinée au premier tour des qualifications du premier tournoi obligatoire face à Casey Dellacqua en deux sets et au deuxième tour des qualifications à Miami face à Melinda Czink également en deux sets. Dans les ITF, elle s’est inclinée au deuxième tour à Clearwater face à la joueuse chinoise Zhang Shuai et au premier tour à Osprey face à Eugenie Bouchard.
Elle participe ensuite au tournoi de Copenhague, où elle perd au premier tour contre Jelena Jankovic, à l’ITF de Chiasso (25 000 $), où elle atteint les quarts de finale, et à l’ITF de Cagnes-sur-Mer (100 000 $), où elle commence par le tour de qualification, avant de perdre au premier tour du tableau principal.

Les 21 et 22 avril, elle a joué aux côtés de la Grande-Bretagne dans la série de qualification du Groupe mondial II de la Fed Cup contre la Suède, où Laura a fait ses débuts en simple, des débuts inespérés puisqu’elle a dû éviter Sofia Arvidsson pour empêcher la Suède de remporter la série et d’accéder au Groupe mondial II, ce qui lui a mis une pression énorme sur les épaules. Malgré un match marathon de plus de deux heures, elle met fin aux chances de la Grande-Bretagne de se qualifier pour le groupe suivant en s’inclinant 3-6, 6-1 et 4-6, un match que Laura termine en larmes.



À Paris, elle a fait ses débuts dans les quatre tournois du Grand Chelem, en participant au tableau principal de Roland Garros 2012. Elle a commencé par le tour de qualification, où elle a battu Estrella Cabeza Candela et Laura Thorpe, toutes deux en deux sets. Au dernier tour des qualifications, elle s’est inclinée en trois sets face à Karolína Plíšková, mais en raison du retrait de Silvia Soler, elle est entrée dans le dernier tableau principal du Grand Chelem qu’elle manquait en tant que Lucky Loser, mais elle s’est facilement inclinée face à Anabel Medina 2-6, 1-6.

Similar Posts:

    None Found