Little Willie John

William Edward «Little Willie» John (15 novembre 1937 – 26 mai 1968) était un chanteur américain de rock ‘n’ roll et de rhythm and blues à succès dans les années 1950 et au début des années 1960. Il s’est fait connaître par des singles tels que «All Around the World» (1955), «Need Your Love So Bad» (1956) et «Fever» (1956). John a été intronisé à titre posthume au Rock and Roll Hall of Fame.

Biographie

John est né à Cullendale, dans l’Arkansas, l’un des dix enfants nés du mariage de Lillie et Mertis John. De nombreuses sources indiquent par erreur que son deuxième prénom est Edgar. Lorsqu’il a 4 ans, sa famille déménage à Détroit, dans le Michigan, où son père trouve du travail dans une usine. À la fin des années 1940, les frères aînés, dont Willie, forment un groupe de gospel. Willie participait également à des concours de talents. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de Johnny Otis et, plus tard, du musicien et producteur Henry Glover. Après l’avoir vu se produire avec l’orchestre de Paul «Hucklebuck» Williams, Glover lui propose un contrat d’enregistrement avec King Records en 1955. Il adopte le nom de scène «Little Willie» en raison de sa petite taille.
Son premier enregistrement, une reprise de «All Around the World» de Titus Turner, est devenu un succès, atteignant la cinquième place du classement R&B du Billboard. John continue de remporter des succès dans la veine R&B, notamment la version originale de la chanson «Need Your Love So Bad», écrite par son frère aîné Mertis John Jr. L’un de ses plus grands succès est «Fever» (1956) (n° 1 du hit-parade pop et n° 1 du hit-parade R&B), bien qu’il ait été rendu plus célèbre par la version de Peggy Lee en 1958, John a vendu plus d’un million d’exemplaires de sa propre chanson, qui a été certifiée disque d’or. Une autre chanson, «Talk to Me, Talk to Me», enregistrée en 1958, a atteint la cinquième place du palmarès R&B et la vingtième place du palmarès pop, et s’est également vendue à plus d’un million d’exemplaires. John a également enregistré «I’m Shakin'», du compositeur Rudy Toombs, «Suffering with the Blues» et «Sleep», qui sont devenus des succès en 1960. Au total, John a réussi à entrer quatorze fois dans le palmarès Billboard Hot 100. La version de «Need Your Love So Bad» enregistrée par Fleetwood Mac a également été un succès en Europe. Une autre de ses reprises est «Leave My Kitten Alone» (1959), en 1964 et destinée à son album Beatles for Sale. Cependant, le titre n’est sorti qu’en 1996.
John a participé au célèbre concert Cavalcade of Jazz, produit par Leon Hefflin Sr., qui s’est tenu au Shrine Auditorium de Los Angeles, en Californie, le 3 août 1958. Les autres artistes principaux étaient Ernie Freeman et son groupe, Ray Charles, Sam Cooke, The Clark Kids et Bo Rhambo. Sammy Davis Jr. était présent pour couronner la gagnante du concours de beauté Miss Cavalcade of Jazz. Cet événement réunissait les quatre meilleurs disc-jockeys de Los Angeles.

John s’est engagé dans la lutte pour les droits civiques contre la ségrégation. Il a donné un concert de bienfaisance pour la NAACP en 1964 et a déclaré au magazine Jet : «En tant qu’artistes, nous ne pouvons plus nous asseoir et attendre que Sammy Davis et Harry Belafonte collectent tout l’argent».

John était également connu pour son tempérament colérique et sa propension à l’abus d’alcool. Il a été arrêté à plusieurs reprises pour trafic de stupéfiants, fraude et vol. En 1963, sa maison de disques, King Records, l’a laissé tomber. En 1965, il est reconnu coupable d’homicide involontaire pour avoir poignardé Kendall Roundtree en 1964 à Seattle. Il est envoyé au pénitencier de l’État de Washington à Walla Walla. John fait appel de la condamnation et est placé en liberté surveillée pendant que l’affaire est réexaminée, période pendant laquelle il enregistre ce qui devait être son album de retour. En raison de différends contractuels et du rejet de son appel, l’album n’est sorti qu’en 2008 (sous le titre Nineteen Sixty-Six).

La mort

John est mort au pénitencier de l’État de Washington le 26 mai 1968. Malgré des affirmations contradictoires (Rolling Stone a rapporté que la mort est survenue après que John se soit présenté à l’hôpital de la prison avec une pneumonie), la cause de la mort indiquée sur son certificat de décès est une crise cardiaque. Son enterrement a eu lieu au Detroit Memorial Park East, à Warren, dans le Michigan.

John laisse dans le deuil sa femme Darlynn (née Bonner), qu’il avait épousée le 25 mai 1957. Deux enfants, William Kevin John (né le 3 février 1958) et Darryl Keith John (né le 25 janvier 1960) ; sa mère ; cinq frères ; trois sœurs. L’une de ses sœurs, Mable John, a enregistré pour Motown et Stax et a été membre des Raelettes, le quatuor vocal de Ray Charles. Son fils Keith John est le chanteur de Stevie Wonder.

Héritage et honneurs

John a été intronisé à titre posthume au Rock and Roll Hall of Fame en 1996, présenté par Stevie Wonder.

James Brown, qui, au début de sa carrière, avait fait la première partie des concerts de John, a enregistré un album hommage, Thinking About Little Willie John, et quelques bonnes choses.

Le guitariste et auteur-compositeur Robbie Robertson, anciennement membre du groupe The Band, a mentionné John dans la chanson «Somewhere Down the Crazy River», qui figure sur son album du même nom, sorti en 1987. John a également été mentionné dans la chanson «Blue Wing» de Tom Russell et dans la chanson «Like Little Willie John» de Mark Lanegan, tirée de son album Bubblegum de 2004. L’artiste suédois Peter LeMarc a enregistré une chanson intitulée «Little Willie John» en 1991.
Titan Books a publié en 2011 une biographie, Fever : Little Willie John, a Fast Life, Mysterious Death and the Birth of Soul, de Susan Whitall avec Kevin John (otro de sus hijos) .

Le petit Willie John a été inclus provisoirement au Salón de la Fama de la Música Rhythm and Blues en 2014 en tant que chanteur et en 2016 en tant que compositeur.



En juin 2016, Little Willie John a été inclus dans le Salón de la Fama del Rock and Roll Legends de Michigan.

Discographie

Cat. Non.

b/w «Don’t Leave Me Dear» (from Mister Little Willie John)

dont «I’m Stickin’ with You Baby» (extrait de Fever)



dont «My Nerves» (Mes nerfs)

dont «A Little Bit of Loving» (de Fever)

dont «You Got to Get Up Early in the Morning» (extrait de Mister Little Willie John)

dont «Look What You’ve Done to Me» (extrait de Mister Little Willie John)

dont «If I Thought You Needed Me» (extrait de Talk to Me)



dont «Uh Uh Baby (No No Baby)» (extrait de Talk to Me)

dont «Until You Do» (jusqu’à ce que tu le fasses)

dont «Spasms» (extrait de Mister Little Willie John)

dont «Let’s Rock While the Rockin’s Good» (de Mister Little Willie John)



dont «Don’t Be Ashamed to Call My Name» (Don’t Be Ashamed to Call My Name)

dont «All My Love Belongs to You» (Tout mon amour vous appartient)

dont «I’ll Carry Your Love Wherever I Go» (extrait de Talk to Me)

dont «No More in Life» (extrait de Talk to Me)
b/w «Let Nobody Love You» (Laissez personne vous aimer)

b/w «Right There»



dont «My Love Is»

dont «I’m Shakin'» (en anglais)

dont «Do You Love Me» (extrait de In Action)



dont «There’s a Difference» (en anglais)

dont «You Hurt Me»

dont «I’ll Never Go Back on My Word» (de In Action)
Réintégration de la face A dans les hit-parades

dont «I’m Sorry»

dont «Drive Me Home» (extrait de Talk to Me)

dont «Autumn Leaves» (extrait de The Sweet, the Hot, the Teen-Age Beat)

dont «Bo-Da-Ley Didd-Ley» (titre hors album)

b/w «Katanga» (non-album track)

dont «Mister Glenn

dont «I Wish I Could Cry» (extrait de Little Willie John at a Recording Session)

dont «Come Back to Me

dont «Doll Face» (visage de poupée)

dont «Half a Love»

dont «Don’t Play with Love» (Ne jouez pas avec l’amour)

dont «Come On Sugar» (titre hors album)

dont «Talk to Me» (extrait de Talk to Me)

dont «Inside Information» (non-album)

dont «I’m Shakin'» (extrait de Sure Things)

dont «Bill Bailey» (extrait de Little Willie John at a Recording Session)

dont «Rock Love» (extrait de The Sweet, the Hot, the Teen-Age Beat)
b/w «All My Love Belongs to You» (extrait de Mister Little Willie John)

dont «Don’t You Know I’m in Love» (titre hors album)

dont «Take My Love (I Want to Give It All to You)» (extrait de The Sweet, the Hot, the Teen-Age Beat)

dont «Let Them Talk» (extrait de In Action)

dont «Need Your Love So Bad» (extrait de The Sweet, Hot, The Teen-Age Beat)

Similar Posts: