Luc-Adolphe Tiao

Luc-Adolphe Tiao (Tenkodogo, 4 juin 1954) est un homme politique burkinabé qui a été Premier ministre du Burkina Faso du 18 avril 2011 au 30 octobre 2014. Il a été nommé par le président Blaise Compaoré et a remplacé Tertius Zongo, qui a démissionné à la suite de violentes manifestations d’étudiants, de militaires et de policiers. Avant cette nomination, il était ambassadeur en France depuis 2008.

La révolution de 2014 a contraint Compaore à démissionner et a entraîné la dissolution du gouvernement. L’officier militaire Yacouba Isaac Zida lui a succédé. Tiao s’est exilé en Côte d’Ivoire et a été arrêté après son retour dans le pays en 2016, accusé d’avoir ordonné l’assassinat de manifestants lors des manifestations de 2014.

Biographie

Luc-Adolphe Tiao a étudié le journalisme à l’université de Dakar, où il a obtenu son diplôme en 1980.

En 1988, il participe à la création de l’Association des journalistes du Burkina Faso, qu’il préside jusqu’en 1990. En 1992, Tiao est nommé attaché de presse à l’ambassade du Burkina Faso en France. À partir de 1997, il est chargé de la communication auprès du Premier ministre, avant de devenir président du Conseil supérieur de la communication de 2001 à 2008, date à laquelle il retourne à Paris, cette fois en tant qu’ambassadeur. Il reste en poste jusqu’à sa nomination au poste de Premier ministre en avril 2011.

Le 30 octobre 2014, suite à un soulèvement populaire à Ouagadougou, le gouvernement est dissous.

En 2015, il soutient une thèse de doctorat en «Communication, art et spectacle» à l’université Bordeaux-Montaigne.
Le 16 septembre 2016, à son retour de Côte d’Ivoire, où il était en exil depuis deux ans, Tiao a été inculpé de «meurtre».

Similar Posts: