Millencolin

Millencolin est un groupe de punk rock suédois formé à Örebro, en Suède, en octobre 1992. Les membres fondateurs sont Nikola Sarcevic (basse et chant), Erik Ohlsson (guitare) et Mathias Färm (guitare). Le batteur Fredrik Larzon rejoint le groupe au début de l’année 1993. Le nom Millencolin est dérivé de la figure de skate «Melancholy».

Les albums du groupe sont distribués aux États-Unis par Epitaph Records, tandis que le reste du monde est géré par le label suédois Burning Heart Records.
Après leur premier album, Same Old Tunes, la plupart des membres du groupe ayant moins de 20 ans, ils se sont imposés comme l’un des principaux groupes de hardcore mélodique, une position qu’ils ont renforcée avec la sortie de leur album Life on a Plate. Après la sortie de leur quatrième album, Pennybridge Pioneers, leur popularité dans le monde punk s’est accrue. Ils sortent ensuite l’album controversé Home from Home, qui marque un net virage vers le rock.

Histoire

Erik Ohlsson, Mathias Färm et Nikola Sarcevic forment le groupe à Örebro, en Suède. Auparavant, ils ont joué dans différents groupes (punk) en Suède. Erik était le guitariste de «Charles Harfager», Nikola et Mathias avaient leur propre groupe, les «Seigmenn». Les 87 novices se sont lancés dans le skate. Ils ont alors décidé de former leur propre «groupe de skate-rock». Leur nom vient d’une figure de skate, la mélancolie (mieux connue sous le nom d'»air triste»), qu’ils ont changée pour la rendre plus actuelle. Ils ont enregistré une démo de 10 chansons en 93, intitulée «Goofy». Peu de temps après que Larzon soit devenu membre du groupe, il est devenu membre de «Kung Punk». Frederik Larzon prend la place du batteur improvisé et devient le second guitariste.

Le groupe est composé de ce qui est la composition actuelle de Millencolin :

Nikola Sarcevic – basse, chœurs.
Erik Ohlsson – guitare
Mathias Färm (ex-batteur) – guitares
Frederik Larzon – batterie
Au cours de l’été 93, ils ont réalisé une autre démo pour 10 musiciens : «melack». Les chansons contenues dans cette démo se retrouvent aujourd’hui sur d’autres compilations. La démo a été envoyée à Burning Heart Records, en réponse à laquelle le groupe a proposé la création d’un CD unique. En novembre 93, un CD de six singles est enregistré, «Use Your Nose», les chansons rappellent une nouvelle version de «Pain» de «Goofy» et «melack» de «melack».
Immédiatement, tout le monde a aimé Millencolin et a commencé à jouer leurs chansons même en dehors de leur ville natale d’Örebro. Le label «Burning Heart Records» s’est déclaré très satisfait et Millencolin a proposé de produire un CD avec leur label. Cinq mois plus tard, ils produisent le deuxième CD single «Skauch», qui est en fait un aperçu de leur nouvel album, seulement deux des six chansons qui le composent sont leurs propres créations, les quatre autres étant des reprises.

Le premier disque

Mathias FarmEn août 94, ils ont déménagé des studios Unisound où ils ont enregistré leur premier album, Tiny Tunes, dont on se souvient de «mr. Clean», «Attack» et «Leona». Cette dernière est entrée dans les charts en Suède, un clip vidéo a été créé et un album a été produit uniquement pour cette chanson. En 1994, Millencolin a participé à plus de 100 représentations rien qu’en Suède.

95 Les deux studios de Burning Heart Records et d’Unisound s’installent à Örebro. En août de la même année, il enregistre son deuxième album Life on a Plate, qui est commercialisé en octobre. Ce ne sont que 4 des 14 chansons de l’album.
Ils ont participé à de nombreux festivals (24) dont un en Norvège et un au Danemark. Cet album a atteint la quatrième position dans le classement national. En septembre 1995, ils ont entamé leur première tournée en dehors de la Scandinavie. Ils ont donné 10 concerts en Allemagne en première partie de Pennywise. Quelques semaines plus tard, ils effectuent leur première tournée européenne «privée» en Suisse, en France, en Angleterre et en Allemagne.

Fin 1995, Brett Gurewitz, guitariste de Bad Religion et fondateur d’Epitaph Records (le plus important label indépendant) contacte le groupe pour essayer de distribuer Life on a Plate et signer un contrat pour les Etats-Unis. L’album sort en 1996. Cette année-là, Millencolin a effectué plusieurs tournées. Au total, le groupe a donné plus de 150 concerts, soit presque un tous les trois jours.

«Burning Heart Records a eu beaucoup de problèmes à cause du nom de leur premier album, «Tiny Tunes» (comme le dessin animé «Warner Bros»), qui a été changé en Same Old Tunes. Le contenu est resté le même.

Le troisième album For Monkeys est sorti le 21 août 1997. Un avant-goût de l’album avec trois singles est sorti en mars et contenait trois chansons : «Lozin Must», «Vixen» et une reprise de «Desmond Dekkers». La tournée pour cet album, qui a débuté en mai 1997, s’est achevée en août 1998 après plus d’un an, avec des arrêts en Europe, en Australie, au Japon, aux États-Unis, au Canada, au Brésil et en Argentine : au total, le groupe a donné près de 200 concerts.



Après plus de 500 représentations sur les 5 continents et après avoir passé 3 ans à 5 Millencolin au début de l’aventure loin de chez eux et de leurs familles, le groupe a décidé de faire une pause pour une durée indéterminée.

La Pause : 1997-1999

Nikola SarcevicLa fin de l’année 99 a vu naître de nouveaux projets. Un DVD intitulé MILLENCOLIN and the Hi-8 Adventures est plus qu’un ensemble de 23 chansons en 76 minutes extraites de séquences live, de clips vidéo et de l’histoire de diverses vidéos de Millencolin. A la même époque sort The Melancholy Collection, une collection des premiers singles 2cd et d’autres chansons provenant d’autres collections en dehors de la production officielle d’une grande distribution, le produit final est une collection de 22 chansons et s’étend de 1993 à 1998.

En 1999, les énergies ont changé et Millencolin a décidé qu’il était temps d’écrire un nouvel album. Brett a contacté Epitaph Records, qui a accepté d’enregistrer et de produire leur nouvel album. Ils sont entrés dans ce qui était, pour eux, une légende, les Westbweach Studios à Hollywood, Californie (USA). Fin juillet, ils quittent l’AFFA pour se rendre à Hollywood afin d’y enregistrer leur quatrième album. Les nouveaux inscrits considéraient que le changement d’atmosphère serait bénéfique à la production. La production de ce qui deviendra Pennybridge Pioneers (traduction littéraire de leur ville natale du suédois à l’anglais – heures : Penny Bro : Bridge), sort le 21 février 2000. Ils n’ont pas attendu plus longtemps et sont immédiatement partis en tournée pour commencer le «Pennybridge Pioneers World Tour» début février à Wellington en Nouvelle-Zélande, suivi d’une visite en Australie. En Nouvelle-Zélande et en Australie, le CD a été distribué deux semaines à l’avance.
Retour à la veille de la distribution d’Örebro en Suède pour assister à une fête en leur honneur, organisée par le «Burning Heart Records», où ils ont joué pour leurs amis.

Ont ensuite participé aux Etats-Unis à 2 points du «Punk-O-Rama» et du «Warped Tour» qui les a vus engagés pendant sept semaines, à 2 tournées européennes pour plusieurs festivals dans différentes villes et ont tenu une seconde tournée en Australie. 115 concerts ont été ajoutés à la liste et portés à plus de 600 représentations. Entre une pause et l’autre comédie musicale de cette saison, ils se sont rendus à Los Angeles, où ils ont tourné deux vidéos pour «Penguins & Polarbears» et «Fox».



Après la dernière fête à laquelle les «Pennybridge Pioneers» ont participé au festival «Livid» à Brisbane, en Australie, en octobre 2000, ils ont commencé à écrire de nouvelles chansons. Cette fois, il a été décidé de retourner en Suède pour la production, et a été recommandé par des amis à «Samos Record» comme producteur Lou Giordano, qui a été immédiatement en contact et a commencé à travailler avec le groupe pour le nouvel album.
Avant l’enregistrement, il a pris des engagements avec «The Offspring» en tant que supporter pour leur tournée américaine et quelques festivals d’été. Le 11 septembre 2001, Lou est arrivé à l’aéroport de Stockholm Arlanda en provenance de New York. L’avion de Lou était le dernier vol direct entre Newark et la Suède avant la catastrophe du World Trade Center. Tous les tests ont été effectués au «Soundlab Mathias Studios» à Örebro, mais l’enregistrement a eu lieu au «Little Big Room Studios» dans la banlieue de Haninge à Stockholm. L’enregistrement de l’album «Home From Home» a duré un mois. La chanson éponyme de l’album est une réflexion sur le fait que le groupe est devenu pour eux une famille, une seconde maison.

La tournée a repris ce style de prises de disques du passé, en faisant avec quelques semaines d’avance en Australie et en Nouvelle-Zélande, l’album que le reste du monde et en revenant en Suède à Örebro pour la sortie de everyone please shoot me how can this article be so badly written et en faisant la fête dans un club de la ville. La tournée a été suivie de scènes en Amérique du Nord et en Europe, participant à plusieurs festivals d’été.

Le dixième anniversaire

En octobre 2002, nous avons célébré le 10e anniversaire du «Club 700» à Örebro et le début du concours annuel de skateboard dans leur «Brädcentralen park» ouvert «Millencolin». Brett» de «Bad Religion» et propriétaire d’Epitaph Records a participé en tant que troisième guitare de «Fox» et a interprété une chanson de BR «American Jesus».
La tournée «Home of the Home» s’est donc poursuivie en janvier 2003 avec le «Big Day Out Festival» en Nouvelle-Zélande, suivi d’une tournée en Grande-Bretagne, d’une tournée en Suède et d’une tournée sur la côte ouest des États-Unis. Il était prévu qu’il fasse une tournée sur la côte est, mais en raison d’un tragique accident survenu à un membre de sa famille, la tournée a été interrompue. La tournée sur la côte Est a repris en novembre 2003.

En 2004, ils ont commencé à essayer de nouveaux sons et à écrire de nouvelles chansons pour leur sixième album. Participation à d’autres festivals d’été. En 2005, ils présentent leur dernier album distribué, «Kingwood Millencolin», qui rappelle certains moments du passé, comme dans «Supernova bifteki».

Les années 2005 et 2006 sont consacrées au «Kingwood World Tour», qui se termine au «Leeds Festival» en Grande-Bretagne le 27 août 2006.
Millencolin se réunira en 2007 pour l’enregistrement de ce qui sera leur septième album, Machine 15. Les enregistrements ont débuté le vendredi 26 octobre 2007 aux Sound Lab Studios à Örebro. Une fois de plus, il décide de travailler avec Lou Giordano (producteur de l’album Home From Home). Le mixage audio commence le 28 novembre à Berlin sous la supervision de Lou et de Michael Ilbert aux Hansa Studios. Le 15 décembre, le mastering de l’album commence au Sterling Sound à New York par George Marino. La date de sortie est fixée au 7 avril 2008 en Europe. En Australie, comme cela s’est déjà produit par le passé, l’album sortira quelques semaines avant le marché européen, ou le 22 mars 2008 pour le marché américain. L’album sortira le 6 mai 2008, tandis qu’au Japon, l’album sera vendu à partir du 21 mai 2008.



Similar Posts: