Morabetino

Le morabetino est une pièce d’or portugaise frappée sous les règnes d’Alphonse Ier (1139-1185), de Sancho Ier (1185-1211) et d’Alphonse II (1211-1223).

Étymologie

Le morabetino portugais, comme le maravedí espagnol, est lié au dinar d’or d’Al-Andalus. Le nom dérive du terme par lequel les Almoravides berbères étaient connus en Europe (arabe : المرابطون-Murābiṭūn, singulier en arabe : مرابط, romanisé : Murābiṭ). Au Portugal, seules quelques pièces d’or ont été frappées sous ce nom et, contrairement à l’Espagne, il n’était pas utilisé comme unité de compte. Toutefois, dans la littérature numismatique ancienne, elles sont généralement classées avec les Maravedís.

Le morabetino médiéval

Le morabetino, contrairement aux premiers maravédis espagnols, ne présentait pas de caractères arabes et ne suivait pas l’aniconisme musulman. Ces pièces représentent le roi du Portugal à cheval et les armoiries portugaises. La représentation du roi à cheval a probablement servi d’inspiration pour des pièces similaires qui ont été frappées par la suite dans divers pays européens.
Le premier morabetino a probablement été frappé sous Alphonse Ier (1139-1185) et présente une représentation rudimentaire du roi à cheval et des quinas (ou écussons bleus) portugais. Le revers est gravé du texte, en partie abrégé, de la formule trinitaire In Nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti, Amen. On ne connaît que quatre exemplaires de ceux attribués à Alphonse Ier, datant du début du XIXe siècle. Ces dernières années, l’origine américaine de l’or de trois de ces pièces a été confirmée, de sorte qu’il ne peut s’agir que de faux datant au plus tôt du XVIe siècle.

Les morabetinos de Sancho I (1185-1211) et d’Alfonso II (1211-1223) présentent des variations mineures dans l’art.

Un morabetino représentant Alphonse III (1248-1279), vendu aux enchères en France en 2007, est considéré comme une pièce unique qui n’a jamais circulé. Il reproduit les motifs de la pièce du règne de Sancho I, mais avec un art beaucoup plus raffiné. À l’avers, le roi porte une armure et la légende «Alfonso, Roi du Portugal» est écrite en lettres capitales. Le revers porte également la formule trinitaire, tandis que les cinq écussons (des quinas) sont disposés en forme de croix, chacun avec cinq pointes, une représentation très similaire à celle d’aujourd’hui.

Pièce de monnaie commémorative 2009

En 2009, le Portugal a frappé à l’occasion de la série » Trésors numismatiques du Portugal » des pièces de 1 1⁄2 Euro avec la reproduction d’un ancien Morabetino de Sancho I. La pièce commémorative a un diamètre de 26,5 mm et est en cupronickel. Au même moment, une pièce d’or Bullion a été émise avec la même valeur faciale et le même motif. Le matériau de la pièce est de l’or 24 carats, elle pèse 10,37 grammes et a le même diamètre de 26,5 mm. Cette pièce a été frappée à 2 500 exemplaires.

Similar Posts: