Nebris

Un nebris ou nebrida (du grec ancien νεβρός, nebrós, «cerf») est une peau d’animal, semblable à une égide, qui sert de vêtement. À l’origine, c’était le vêtement porté par les chasseurs préhistoriques, puis il a été utilisé comme attribut dans le culte du dieu Dionysos, adopté par ses adeptes lors des processions et des cérémonies organisées en son honneur pendant les célébrations liturgiques des Dionysies.

Il est généralement fait de peau de cerf (chevreuil ou daim), mais peut également être fait de peau de panthère, de chèvre, de lynx ou de renard. Elle est généralement nouée sur l’épaule droite avec les deux pattes avant, de manière à couvrir le côté gauche du porteur.

La nebris peut être portée par Dionysos lui-même, par ses compagnons ou par les participants au culte : maenades, satyres, silènes ou bacchantes qui célébraient les Dionysies, portant parfois un thyrse en même temps. De l’époque historique jusqu’à la fin de l’Antiquité, les serviteurs du culte de Dionysos le portaient. Pan et Artémis sont également parfois représentés portant le nebris. Les prêtres de Cérès portaient également une nebris fauve dans les Mystères d’Éleusis.

L’idée associée à ce vêtement est celle d’une animalité sauvage ou d’une force vitale libérée par les mouvements impétueux d’une danse frénétique en transe. Sur des vases, des sculptures et d’autres formes d’art mineur comme les lucarnes, qui passeront plus tard dans le monde romain dans le culte de Bacchus, on peut voir ces scènes et d’autres avec Artémis et des maenades, parfois accompagnées de cerfs et d’autres animaux qu’elles gardent, ou parfois les chassant, les tuant ou se parant de leurs dépouilles.

Similar Posts: