Occupation de la Commission nationale des droits de l’homme

La Casa de Refugio était un centre de squat autoproclamé établi le 7 septembre 2020 dans les locaux de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) à Mexico par un groupe de femmes, y compris des groupes féministes, jusqu’au 15 avril 2022, date à laquelle elles ont été expulsées lors d’une opération de police.

Contexte

En 2020, le Mexique connaît une crise de violence systématique à l’égard des femmes, avec un pic de 11,2 féminicides par jour en avril de cette année-là. La pandémie de COVID-19 qui sévit dans le pays aggrave la situation des femmes et des jeunes filles, multipliant les épisodes de violence domestique et les meurtres de femmes dus à l’enfermement domestique. Les chiffres officiels indiquent que sur les milliers d’appels téléphoniques de femmes aux forces de police mexicaines, 57,2 % étaient dus à la violence domestique, 19,3 % à la violence entre partenaires intimes, 22 % à la violence contre les femmes et 1,4 % à la violence sexuelle.
Le 6 juillet 2020, un sit-in a été organisé devant le palais national de Mexico pour demander au président Andrés Manuel López Obrador de prêter attention à un groupe de mères de filles victimes de féminicides et/ou de disparitions forcées, sans recevoir de réponse directe. Le 30 août 2020, Rosario Piedra Ibarra, chef de la commission, a annoncé la démission de José Martínez Cruz en tant que premier visiteur de la commission, arguant qu’il ne pouvait pas continuer son travail de visiteur en raison d’un manque d’autonomie et qu’il pourrait «succomber au pouvoir». De nombreuses organisations de défense des droits de l’homme ont signé une lettre de soutien au fonctionnaire.
Façade de la manifestation «Occupy the House of Refuge Ni Una Menos Mexico» à Mexico.

Groupe de femmes et de collectifs féministes devant «Ocupa Casa de Refugio Ni Una Menos Mexico» à Mexico.

Occupation de la «Maison de refuge Ni Una Menos».

Occupation

Le 2 septembre 2020, un groupe de proches de victimes d’abus sexuels et de disparitions forcées a été reçu dans l’un des bureaux de la CNDH à Mexico, situé au 60, rue República de Cuba, dans le centre historique de la ville. Parmi les pétitionnaires se trouvaient Silvia Castillo, Marcela Alemán et son mari, Roberto Cuello. Estimant que Rosario Piedra Ibarra n’avait pas répondu, Marcela Alemán s’est attachée à une chaise, tandis que Silvia Castillo a décidé de ne pas quitter la pièce tant que ses demandes n’auraient pas été satisfaites. Castillo a été rejointe par Delia Icela Quiroga, et toutes deux sont restées à l’intérieur de la CNDH, où elles ont dormi et séjourné les 2 et 3 septembre.

Le 4 septembre, le collectif féministe Ni una menos Mexico s’est présenté pour soutenir les femmes et est entré dans les bureaux pour prendre possession des installations, indiquant qu’elles ne partiraient pas tant que leurs cas n’auraient pas été résolus.
Lors de la journée du 6 septembre, différents aliments ont été exposés, tels que des morceaux de viande gastronomiques, que les manifestants ont qualifiés d’excès alors qu’ils signalent qu’il n’y a pas de ressources. Le changement de nom a été effectué par les manifestants pour convertir les bureaux en un refuge pour les femmes vulnérables, indiquant que des services d’accompagnement, des conseils juridiques, de la nourriture et un hébergement seront fournis. Les mères et leurs militants ont peint des graffitis sur le bâtiment et des images de personnages historiques mexicains tels que José María Morelos, Benito Juárez, Miguel Hidalgo et Francisco I. Madero. Ils ont également retiré une plaque portant la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen avec le mot «homme» barré en signe de protestation contre l’androcentrisme et l’ont brûlée à l’extérieur du squat. Les squatters ont annoncé qu’en collaboration avec des mères et des activistes d’autres États, ils prendront possession du siège de la CNDH au Mexique pour le transformer en centre d’accueil pour les femmes victimes de violence.

Parmi les cas qui font l’objet d’une protestation, citons

Similar Posts: