Pourquoi les voiliers employaient-ils si souvent des cuisiniers chinois ?

Comment les marins conservaient-ils la nourriture ?

Pour conserver certains aliments, comme la viande et le poisson, ils étaient séchés, salés, fumés ou marinés. Les marins n’avaient pas de boîtes de conserve, aussi la viande/le poisson pouvaient-ils être emballés dans des tonneaux en bois ou des créations. Certains navires transportaient des animaux vivants qui étaient dépecés et consommés pendant le voyage.

Comment conservaient-ils la nourriture sur les bateaux ?

Aujourd’hui, l’ère industrielle a apporté la mise en conserve, la congélation et la réfrigération pour conserver même les aliments sur les navires. Bien que les conserves et les aliments en boîte soient entrés dans le menu d’une croisière, il est possible de conserver une abondance de fruits et de légumes frais grâce à un stockage soigneux, à la réfrigération et à la science.

Que mangeaient les marins ?





Un ensemble de produits alimentaires, dont plusieurs des suivants : pain, pois (secs), fromage, riz (sec), mélasse, beurre, farine, vinaigre, quelque chose qui ressemble à du bœuf et du porc, et un liquide qui ressemble au grog des marins : du whisky mélangé à de l’eau.

Les voiliers avaient-ils du chauffage ?

Le chauffage dans les vieux voiliers, dont beaucoup ont été utilisés jusqu’à la fin des années 1870, était presque inexistant. Le seul feu autorisé à bord était celui de la cuisine sur laquelle les aliments étaient préparés. Le bois ou le charbon servait de combustible. La cabine et l’infirmerie étaient chauffées par de la grenaille chaude partiellement enfouie dans du sable dans un seau en fer.

Les voiliers avaient-ils des cuisines ?

Le sol de la galère (cuisine du navire) était souvent recouvert de feuilles d’étain pour éviter que les charbons chauds ne mettent le feu au navire. En outre, la cuisine était généralement située à l’arrière du navire, une zone généralement plus stable.

Où les marins mangeaient-ils sur un bateau ?

À l’avant de la zone de restauration, de l’office et du générateur diesel de secours, vous trouverez le Messdeck. C’était le lieu de repas et le salon de l’équipage enrôlé.

Comment les marins faisaient-ils caca ?





Sur les voiliers, les toilettes étaient placées à l’avant, un peu au-dessus de la ligne de flottaison, avec des évents ou des fentes pratiqués près du plancher pour permettre à l’action normale des vagues de nettoyer l’installation. Seul le capitaine disposait d’une toilette privée près de ses quartiers, à l’arrière du navire, dans la galerie de quart.

Les marins mangeaient-ils des rats ?

Les rats étaient une nuisance courante à bord des navires et les marins les chassaient souvent pour se divertir, puis les mangeaient, déclarant qu’ils avaient « un goût agréable et délicat… aussi bon que celui du lapin ». Les charançons (un type de coléoptère), que l’on trouve dans la farine, les biscuits et le pain, étaient également des parasites fréquents.

Similar Posts: