Tertön

Tertön (tibétain : གཏེར་སྟོན་, wylie : gter ston) est un terme du bouddhisme tibétain signifiant «découvreur de trésors». Il désigne les êtres humains particulièrement doués pour découvrir les enseignements ou les textes terma (trésor). Selon ces croyances, les enseignements terma peuvent être montrés à un tertön, au moment où il en a besoin, soit par la découverte de textes cachés, soit par des révélations mentales.

Le tertön dans l’histoire

Le nombre exact de tertön dans l’histoire est inconnu, mais il existe une liste qui en recense 275 du XIe au XXe siècle, les classant selon la nature du terma (terre ou esprit), puis selon la pertinence des enseignements contenus dans leurs découvertes : grands tertön, tertön majeurs et tertön mineurs. Cinq des 108 grands sont qualifiés de «roi du terma» :

1124-1192 Nyangral Nyima Oser (Nyang-ral Nyi-ma ‘od-zer) ; nom abrégé : Nyang Ralpa,
1212-1273 Guru Chowang (Chos-dbang)
1346-1405 Dorje Lingpa (rDo-rJe gLing-pa), également connu sous le nom de Yungdrung Lingpa,
1450-1521 Padma Lingpa (Pema gLing-pa),
1820-1892 Jamyang Khyentsé Wangpo (Jam-dbyangs mKyhen-brtse’i dbang-po).
Bien que la plupart des tertön soient des hommes, il existe des exceptions comme Kunga Bum. L’une des explications est que l’on considère qu’il est très important pour le tertön masculin d’avoir une consort féminine qui le soutienne dans ses efforts pour atteindre l’état de sensibilité exacerbée nécessaire pour que le terma lui soit révélé. Cependant, la plupart des hommes n’ont pas la compassion nécessaire pour aider et soutenir la femme dans ses efforts.

Les Tertön du 20e siècle sont :

Similar Posts: