Theodore Reding

Theodore Reding von Biberegg (Schwyz, 5 juillet 1755-Tarragone, 23 avril 1809) était un militaire espagnol, héros de la guerre du Roussillon et de la guerre d’indépendance espagnole.

Biographie

Né en Suisse, il commence sa carrière militaire dans l’armée espagnole en 1768, lorsqu’il rejoint le régiment suisse Reding n° 3, avec lequel il se distingue lors des campagnes de Minorque, du Roussillon – pour lesquelles il est promu maréchal de camp – et du Portugal.

En 1802, il est envoyé avec son régiment à Malaga pour en assurer la garnison et participe activement à la lutte contre les épidémies de fièvre jaune qui se déclarent en 1802 et 1803, actions au cours desquelles près de 200 membres de l’unité trouvent la mort. En 1806, il est nommé gouverneur de Malaga (1806-1808), poste dans lequel il se distingue par son action en faveur du bien-être des habitants de Malaga, en promouvant diverses réformes dans les domaines sanitaire, social, politique, économique et urbanistique, en veillant toujours aux plus défavorisés. En 1808, au début de la guerre d’indépendance espagnole, il préside la Junte de Malaga et est nommé chef des troupes du Royaume de Grenade.
Lors d’une rencontre à Porcuna avec le général Castaños, responsable des forces du royaume de Séville, il est convenu d’unifier les troupes et de former l’armée dite d’Andalousie, avec Castaños comme général commandant et Reding comme commandant de la première division. À la tête de cette dernière et de la deuxième division, correspondant au général Antonio Malet, marquis de Coupigny, Reding affronte la colonne du général Pierre-Antoine Dupont de l’Étang lors de la bataille de Bailén, le 19 juillet 1808, première victoire en rase campagne d’un corps d’armée napoléonien en Europe en faveur des Espagnols.

Affecté ensuite sur le front catalan, il tente de réorganiser ses forces en assumant le commandement suprême en tant que capitaine général de Catalogne, en remplacement du général Vives, et parvient à rassembler quelque 30 000 hommes, mais il est battu par Gouvion Saint-Cyr près de Valls.

Blessé, Reding est transporté à Tarragone, où il meurt deux mois plus tard d’une infection par le typhus contractée lors de ses visites aux malades à l’hôpital de Tarragone, le 23 avril 1809. Il est enterré dans le cimetière de Tarragone.
Afin de récupérer sa mémoire, l’Association historico-culturelle Teodoro Reding et le Groupe de loisirs historiques «Reding Swiss Line Infantry Regiment No. 3» ont été créés, tous deux à Malaga, fondés par Jon Valera Muñoz de Toro de Malaga et fusionnés dans le même groupe. Grâce à son initiative et après cinq ans de collecte de dons à travers des activités culturelles et la collaboration d’institutions suisses, cette association a dévoilé le 4 octobre 2019 une statue en bronze de deux mètres et demi du sculpteur Juan Vega Ortega sur la Plaza de La Malagueta, commémorant le gouverneur de Malaga et héros de la bataille de Bailén, ainsi que les citoyens de Malaga qui ont participé à la Campagne d’Andalousie de 1808.

Similar Posts: