Vardø

Vardø (en finnois Vuoreija ou Vuorea, en sami Várggát) est une ville et une municipalité de la province du Finnmark, dans le nord-est de la Norvège. Elle compte une population de 2128 habitants selon le recensement de 2015.

Vardø a obtenu le statut de municipalité le 1er janvier 1838, bien que cela ait nécessité une exception. Bien que la loi stipule que toutes les villes doivent être séparées de leurs districts ruraux, il n’a pas été possible de remplir cette condition à Vardø en 1838, en raison de sa très faible population et du peu d’électeurs.

Le district rural de Vardø – Vardø herred, rebaptisé Båtsfjord en 1957 – a été séparé de la ville en 1868. Cependant, le 1er janvier 1964, la partie orientale de Båtsfjord a été réincorporée dans la municipalité de Vardø.

Informations générales sur Båtsfjord

La forme du nom en vieux norrois était Vargøy. La première partie du nom vargr signifie «loup», tandis que øy signifie «île». Vers 1500, la première partie a été remplacée par varða, qui signifie cairn.

Les armoiries ont été créées en 1898. Ses bordures portent les couleurs nationales : rouge, blanc et bleu. La bordure sert de cadre aux armoiries ; le champ central présente une scène complexe comprenant un lever de soleil avec des éclairs, deux bateaux de pêche avec leurs équipages, la mer avec des vagues et une grande morue. Au bas de l’écu figure l’inscription «1787», année de la fondation de la ville, accompagnée des mots «Vardöensis Insignia Urbis», c’est-à-dire «le sceau de la ville de Vardø». Au bas des armoiries figure la devise : «Cedant Tenebræ Soli», qui signifie «L’obscurité cédera la place au soleil».

Géographie

Vardø est la ville la plus orientale de Norvège, à l’est de Saint-Pétersbourg, de Kiev et d’Istanbul. Le Finnmark se trouve dans le même fuseau horaire que le reste du pays, mais avec une heure de retard sur l’heure solaire.

Le port de Vardø, sur la mer de Barents, est libre de glace toute l’année grâce à l’action du courant chaud de l’Atlantique Nord. Vardø est souvent considérée comme la seule ville continentale de Norvège située dans la zone climatique arctique, bien que cela ne soit pas tout à fait exact puisque la ville est située sur une île à 2 km de la côte nord-est de la péninsule de Varanger. Au mois de juillet, la température moyenne journalière n’est que de 8 °C, tandis qu’en janvier, le mois le plus froid, elle est de -6 °C.

La municipalité de Vardø comprend deux colonies intéressantes d’oiseaux de mer à Hornøy et Reinøy. On y trouve une petite population de guillemots de Brunnich et des colonies plus importantes de petits pingouins et de guillemots. Une partie de la municipalité fait partie du parc national de Varangerhalvøya.

Transport

L’île est reliée au continent par un tunnel sous-marin, le premier du genre en Norvège. L’aéroport de Vardø-Svartnes est situé sur le continent, près de l’entrée du tunnel. Vardø est une escale du ferry Hurtigruten. C’est également le terminus nord de l’autoroute européenne E75, qui commence à Sitia, en Crète.

Economie et tourisme

Si la pêche et la transformation des produits de la mer sont les principales sources de revenus de Vardø, le tourisme devient un facteur économique de plus en plus important.



Les attractions touristiques de Vardø comprennent la forteresse de Vardøhus, une forteresse du XIIIe siècle – bien que la structure actuelle date de 1734 -, plusieurs colonies d’oiseaux de mer, deux musées, l’un sur le commerce du Pomor et l’autre sur l’histoire locale et l’avifaune, ainsi que des vestiges des fortifications allemandes datant de la Seconde Guerre mondiale. La compétition de Yukigassen organisée à Vardø est la seule du genre en Norvège.

La forteresse de Vardøhus abrite deux sorbiers, qui sont chauffés en hiver pour survivre dans le climat froid de Vardø, au nord de la limite de la forêt arctique. À l’origine, en 1960, sept arbres ont été plantés : celui qui a réussi à survivre a fleuri deux fois, en 1974 et en 1981. Cet arbre n’a finalement pas survécu à l’hiver 2002, et deux nouveaux petits arbres ont été plantés à sa place.

En 1998, un radar appelé Globus II a été installé à Vardø. Son objectif officiel est de surveiller les débris spatiaux. Cependant, en raison de sa proximité avec la Russie et d’un lien présumé entre le système Globus II et les systèmes antimissiles américains, la base a fait l’objet de nombreuses controverses dans les cercles diplomatiques et de renseignement.

Similar Posts: