Fermín Espinosa «Armillita Hijo».

Fermín Espinosa Menéndez, plus connu sous le nom de Fermín Espinosa «Armillita Hijo» (Aguascalientes, Aguascalientes, 24 juin 1956), est un torero mexicain qui s’est retiré de la tauromachie en 2002.

Novillero

Il est le fils de Fermín Espinosa Saucedo «Armillita Chico» et de Nieves Menéndez. Son grand-père Fermín Espinosa Orozco «Armillita» était ouvrier agricole et banderillero, son père, également connu sous le nom de «el Maestro de Saltillo», et son oncle Juan Espinosa Saucedo «Armillita», ainsi que son frère Miguel et son demi-frère Manuel Espinosa Acuña étaient toreros.

En 1973, il commence sa carrière de torero, à l’âge de dix-sept ans, lors d’un festival organisé sur la Plaza Mexico en l’honneur de son père. Le 30 décembre de la même année, il fait ses débuts officiels en tant que novillero dans les arènes de León, Guanajuato, en alternance avec Avelino de la Fuente et Martín Obregón. Sa première présentation en tant que novillero en Espagne a eu lieu à Bilbao, en alternance avec Gabriel Puerta et Sebastián Cortés. Après s’être présenté cinq fois dans la péninsule ibérique, il est retourné au Mexique, où il a combattu pour la dernière fois en tant que novillero, alternant avec Guillermo Montero et Humberto Moro dans l’après-midi du 17 novembre 1974 à la Plaza Mexico.

Torero

Le 23 novembre 1974, il reçut l’alternative dans la Monumental d’Aguascalientes avec le taureau Hidrocalido, son parrain était Manolo Martinez et le témoin était Eloy Cavazos. Ce jour-là, il a coupé une oreille au sixième taureau de l’après-midi, appelé Maestro. Le 4 janvier 1976, il confirme son alternative dans la Plaza Mexico avec le taureau Don Chon, son parrain est Manuel Capetillo (sorti de sa retraite pour donner l’alternative) et le témoin Curro Rivera.

En 1978, il a fait une saison en Espagne en compagnie de son frère Miguel. On se souvient des corridas d’Orfebre le 21 avril 1975, de Cantador le 1er mai 1984, de Gavioto le 25 avril 1985, de Tres Generaciones le 25 avril 1988 en mano a mano avec son frère Miguel, de Padrino le 25 décembre 1989, de Madrileño le 15 avril 1990, de Duraznito et Bienvenido en 1990, de Caprichoso en 1994 et de Maraca en 2004. Il a pris sa retraite le 3 mai 2002 avec le taureau Salmantino en alternance avec Eulalio López «el Zotoluco» et Julián López «el Juli».

Comme son frère, il a excellé en tant que banderillero. Il participe occasionnellement à des festivals taurins. Il est le père du torero Fermín Espinosa Díaz de León, qui a fait ses débuts le 25 juillet 2012 et qui est le quatrième torero à porter le même nom dans la famille.

Similar Posts: