Habeas Corpus (groupe)

Habeas Corpus est un groupe de rapcore espagnol, fondé à Madrid en 1993. Les paroles du groupe affichent principalement des messages critiques à l’égard du système capitaliste et un rejet du fascisme.

Biographie

Habeas Corpus débute avec Sociedad Mecanizada, bien qu’ils aient commencé leur carrière avant, dans lequel on peut voir un groupe rapide et hardcore. Après quelques années de hiatus, ils reviennent avec leur deuxième album simplement intitulé N.N. Petit à petit, le groupe se fait un nom en Espagne et à l’étranger. En 1999, ils sortent leur troisième album : A las cosas por su nombre (Aux choses par leur nom), qui montre un désir d’innover en introduisant des éléments de rap et de métal dans leurs chansons, où l’on peut entendre des chansons célèbres comme « Basta Ya » ou la chanson du même nom : « A las cosas por su nombre ».

En 2001, Otra vuelta de tuerca est sorti, plus sauvage et plus proche du métal que les albums précédents. Cet album comprend des chansons comme « En el punto de mira » et « Desde que el mundo es mundo », cette dernière avec la collaboration de Juan de Soziedad Alkoholika au chant. En 2002, ils sortent un EP intitulé HC et en 2004, ils sortent Armamente, un album dans lequel les influences métalliques sont plus importantes que jamais, tout en conservant leurs racines rap dans certains morceaux comme « Miedo a despertar ». De plus, la première chanson de cet album est une émouvante minute de silence en hommage aux victimes des attentats du 11 mars 2004 à Madrid.
En 2005, ils sortent Subversiones, un EP de reprises de classiques du punk basque tels que RIP, La Polla Records, Barricada, Cicatriz et Vómito. En 2006, ils sortent Basado en una historia real (Basé sur une histoire vraie), un nouvel album de metalcore. On y retrouve la collaboration de Gorka Urbizu (chanteur du groupe navarrais Berri Txarrak) en espagnol, sur quelques phrases de la chanson « Por una vez » et de Pirri (du groupe asturien Escuela de Odio), qui chante dans deux autres chansons.

Le 31 mars 2008, ils ont sorti l’album Justicia. Les treize titres de l’album ont été distribués sous forme de CD et de LP. Au moment de l’enregistrement de cet album, le groupe n’était plus composé que de quatre membres, ce qui a donné lieu à un album plus métal que les précédents. Les voix de M.A.R.S. sur cet album sont beaucoup plus profondes et agressives, comme sur l’album précédent.

En 2009, le groupe a sorti un LP intitulé Rarezas. Il comprend des chansons inédites, des remixes ou des reprises d’autres groupes tels que Sick of It All, Motörhead, Agnostic Front… L’album est sorti sur le label Lengua Armada, appartenant à leur ancien guitariste Nano.

En 2010, ils ont sorti un Split, avec le groupe hardcore asturien Escuela de Odio, dans lequel chaque groupe interprète trois chansons représentatives de la carrière de l’autre groupe, ainsi que deux reprises, une de Motörhead (A dolor) et une d’Agnostic Front (A mi Familia), qu’ils ont interprétées ensemble. Cette œuvre n’est sortie qu’en vinyle.
À la mi-novembre 2010, ils sont entrés en studio pour enregistrer leur huitième album studio, qui est sorti fin janvier 2011 et s’intitule « O Todo o Nada ».
Ce dernier album, publié sous le label Maldito Records, est sorti le 25 janvier 2011. Ce travail a signifié un grand changement dans les aspects musicaux et vocaux de la carrière du groupe, avec un son plus proche du Punk ou du Hardcore Mélodique que du Metalcore qui avait prédominé dans les derniers albums, mais toujours sans oublier les sons qui les avaient caractérisés jusqu’à présent. Sur cet album, ils bénéficient de la collaboration des membres du groupe Víktimas Del Jaus pour les chœurs. Il existe une édition limitée en vinyle de cet album, éditée par le label madrilène Potencial Hardcore.

En 2011, Habeas Corpus a contribué à la bande originale du documentaire « Ojos que no ven », avec le thème principal. Une chanson inédite intitulée « Y después de la sangre, ¿qué ?
L’année 2013 marque le 20e anniversaire de leur carrière. À cette occasion, le groupe décide de sortir un EP avec le groupe de rap Los Chikos del Maíz, dans lequel ils mélangent le style musical des uns avec les paroles et les bases rythmiques des autres. Ils entament alors une tournée assez longue de festivals et de salles. Plus tard, au cours du deuxième trimestre de la même année, ils ont sorti un album de grands succès intitulé « 20 Años de Rabia, 20 Años de Sueños », dans lequel ils passent en revue toute leur carrière discographique, en réenregistrant plusieurs chansons de chacun de leurs albums avec la collaboration de divers artistes du groupe. Le tout sous la direction du guitariste d’Habeas Corpus, M. Chifly, qui a enregistré et produit l’album au « Corleone Estudio ».

L’année suivante, ils présentent ce qui sera leur dernier album, intitulé « A este lado de la Crisis », qui comprend une bonne poignée de chansons qui tentent d’évoquer les débuts du groupe avec leur côté plus moderne. L’album est également enregistré et produit par M. Chifly.

Enfin, en 2016, le groupe annonce sa fin, mais pas avant d’avoir fait une tournée d’adieu qui, à de nombreuses dates, affiche » Sold Out « .

Une fois cette tournée terminée, Habeas Corpus décide de sortir un nouvel EP avec Los Chikos del Maíz dans leur groupe parallèle Riot Propaganda, intitulé » Agenda Oculta « . La tournée a également servi de second adieu, puisqu’à la fin de l’année 2018, ce projet parallèle s’est également terminé.
Enfin, il convient de mentionner qu’en 2019, le groupe s’est réuni à nouveau pour jouer le 8 février lors d’un concert avec des groupes tels que « Tarzan y su puta madre », « Olor a Sobako »,… au cours duquel tous les bénéfices seront reversés à une cause caritative.



Formations tout au long de sa carrière

De 1993 à 1995 :

De 1995 à 1998 :

De 1999 à 2000 :



De 2001 à 2005 :

De 2005 à 2006 :

De 2006 à 2007 :

De 2007 à 2008 :

De 2008 à 2008 :



2009 à ce jour :

Informations complémentaires

Plusieurs des membres qui ont fait partie de Habeas Corpus ont mené des projets parallèles, nous allons souligner ceux qui sont le plus fortement liés au groupe :

En 2004, Adrián G. Riber, alors bassiste du groupe, forme avec Laura (BKC) le groupe Fragile et sort un album au titre éponyme sur le label Lengua Armada. Fortement influencé par le courant musical de disques comme « Otra vuelta de tuerca » ou « Armamente », les instruments ont été entièrement enregistrés par Adrián G. Riber. Actuellement, le groupe est complètement inactif.



Fin 2010, un nouveau groupe appelé Deniro a été formé, avec Nano Vegano, ancien membre de Habeas Corpus, et directeur du label Lengua Armada.
Début 2009, M.A.R.S. et Mr. Chifly ont édité et sorti le premier album de Vindicatio, portant le même titre, sous le label Potencial Hardcore, avec Tino et Diego, bassiste et batteur du groupe Proud’z, donnant ainsi forme à un album au son complètement hardcore. Actuellement, le line-up est composé des mêmes membres, à l’exception de la batterie, occupée par Álvaro (Ex-Non Servium).

Si nous prêtons attention à une rumeur qui circule autour du groupe, nous pouvons dire qu’en 2011 le premier travail d’Orsini a été publié, « Hasta la total extinción de la burguesía », un projet anonyme qui marche sur le chemin du thrash core et dans lequel il est dit que certains membres d’Habeas Corpus participent, comme Víctor, M.A.R.S. et M. Chifly.

Nano « Lepetitvegano », membre du groupe pendant 11 ans, a fondé un label de disques appelé Lengua Armada, qui compte actuellement de nombreux groupes parmi ses signatures musicales, comme Estirpe, Room, Inordem… Il s’est également occupé de quelques albums de Habeas Corpus.

Entre 2001 et 2002, le chanteur du groupe M.A.R.S. a dû quitter le groupe en raison de problèmes de santé. Pendant cette période, Oscar Zubelzu a rejoint le groupe en tant que chanteur, mais il n’a pratiquement pas participé à des enregistrements ou à des concerts avec le groupe. L’album « Rarezas » comprend une reprise de la chanson « Sunday Bloody Sunday » de U2, dans laquelle il est le chanteur.

Comme lui, d’autres membres sont passés par le groupe avant l’enregistrement de « Sociedad Mecanizada », et aussi après, mais pour diverses raisons, ils n’ont pas été inclus dans la section des anciens membres du groupe.



Similar Posts: