Harcèlement physique

Le harcèlement physique est la poursuite interrompue et intrusive d’un sujet avec lequel on veut établir ou rétablir un contact personnel contre sa volonté. Ce terme est utilisé dans les domaines de la sociologie, de la psychologie, du droit et des sciences naturelles.
Exemple : frapper quelqu’un en moto.

Psychologie

En psychologie, le terme harcèlement est utilisé pour désigner un trouble dont souffrent certaines personnes et qui les conduit à espionner leur victime, à la suivre dans la rue, à l’appeler au téléphone, à lui envoyer des lettres, des sms, des cadeaux, à écrire son nom sur les murs à des endroits très visibles ou encore à la menacer et à commettre des actes violents à son encontre.

Ce trouble peut également être dû à une obsession développée à l’égard de la victime.

Il convient également de considérer que de nombreux cas de harcèlement ne découlent pas nécessairement d’une obsession personnelle ; il ne faut pas oublier que l’intention du harcèlement est, outre l’obtention d’informations de la part de la victime, un moyen de lui rendre la vie difficile, voire impossible.

Les gouvernements, en particulier les gouvernements autoritaires et totalitaires, utilisent le harcèlement comme mesure pour maintenir le contrôle de leur pays au moyen d’une police secrète capable d’envahir la vie privée des citoyens suspectés et de rechercher des preuves qui pourraient les incriminer.
Des groupes tels que la SS, la Gestapo, la République tchèque, le FBI, la CIA et le NKVD en sont des exemples notables.

Crime

Le harcèlement est considéré comme un délit dans de nombreuses législations. En Espagne, par exemple, il a été introduit en 2015, à l’article 172ter, dans le cadre des délits contre la liberté, plus précisément dans le troisième chapitre «Coercition», Il établit que «Quiconque harcèle une personne en réalisant de manière insistante et répétée, sans y être légitimement autorisé, l’une des conduites suivantes et, de cette manière, altère gravement le développement de sa vie quotidienne, est puni d’une peine d’emprisonnement de trois mois à deux ans ou d’une amende de six à vingt-quatre mois» :

Similar Posts: