Île de Bynoe

L’île de Bynoe fait partie de l’archipel de la Terre de Feu situé dans la région sud du Chili. Elle appartient au secteur qui, pour son étude, a été appelé les îles NW.

Administrativement, elle appartient à la région de Magallanes et de l’Antarctique chilien, province de Magallanes, commune de Punta Arenas.

Depuis environ 6000 ans, ses côtes sont habitées par le peuple Kawésqar. Au début du XXIe siècle, ce peuple avait pratiquement disparu sous l’action de l’homme blanc.

Localisation

Elle est située dans le secteur nord-ouest des îles de l’archipel de la Terre de Feu, au large de la côte océanique de l’île Santa Inés et, d’un point de vue orographique, dans le secteur montagneux ou insulaire.

Dans la partie orientale de ce secteur, on trouve les sommets suivants, qui peuvent servir de points de reconnaissance et de référence : les sommets de l’île Kempe, dont trois sont remarquables ; ceux de l’île Furia, hauts et déchiquetés ; le mont Skyring, de 914 mètres, sur l’île Skyring et, enfin, le mont San Pablo, qui s’élève au-dessus de l’île London et appartient au groupe Camden.

Il se trouve à L:54°20’S G:72°11’W et à environ 1½ nmi à l’est de l’île Mortimer et 2 nmi au nord de l’île Skyring.

Histoire

Ses rives ont été parcourues par le peuple Kawésqar depuis plus de 6000 ans jusqu’au milieu du 20e siècle. Au début du XXIe siècle, ce peuple a été pratiquement anéanti par l’homme blanc.
À la fin du XVIIIe siècle, à partir de 1788, les baleiniers, les chasseurs de phoques anglais et américains, et enfin les Chilotes ont commencé à arriver dans la région.

Les expéditions suivantes effectuent des travaux hydrographiques dans le secteur de l’île Bynoe :

Le 3 mars 1827, le commandant Pringle Stokes avec le HMS Beagle jette l’ancre à Playa Parda et est informé par les marins naufragés du langoustier Prince of Saxe Cobourg que le navire a fait naufrage sur l’île Furia et que son équipage a besoin d’aide. Le lendemain, Pringle Stokes se rendit à Gallant Harbour où il laissa le navire à l’ancre. Avec deux bogas de dix bateaux, il remonta le canal de Barbara et atteignit l’île Furia en deux jours ; il secourut le capitaine et l’équipage, retourna à Gallant Harbour et arriva finalement à Hunger Harbour le 9 mars.

Le 17 avril 1829, le lieutenant Skyring du HMS Beagle est engagé sur la goélette Adelaide. Il prend le commandement et part de Hunger Harbour pour remonter les chenaux de Magdalena et de Barbara avec pour instruction de rejoindre le Beagle à Gallant Harbour. Le 21 mai, il monte au sommet du Mont Skyring sur l’île du même nom et laisse un mémorial avec les noms des officiers ayant participé à la commission. Le 9 juin, il jette l’ancre à Gallant Harbour et rejoint le Beagle.
Le commandant Robert Fitz Roy avec le HMS Beagle effectue des travaux hydrographiques dans ce secteur entre le 14 et le 25 janvier 1830. Le 14, il jette l’ancre à North Cove. Le 15, il envoie des officiers travailler sur les îles près du cap Kempe et au large de Hope Bay. Le 18, il entre en contact avec des indigènes avec lesquels il échange des marchandises. Le 19, il voit pour la première fois un canoë fuégien à la voile. Le même jour, il grimpe au sommet du mont Skyring, muni d’une boussole, et constate qu’il est soumis à une forte attraction locale en raison de la présence d’une grande quantité de pyrite de fer sur l’île. Le 20, il remonta sur le mont Skyring et, à l’aide d’un théodolite, obtint d’excellentes démarcations du mont Sarmiento et d’autres points remarquables. Le 21, ils chassent et pêchent en abondance : oies, cormorans, canards. Le 22, il arpente la baie de Fury et ordonne l’enlèvement du bois utilisable et des boulons de l’épave de la goélette Saxe Cobourg. Le 25 janvier, il navigue jusqu’à la baie de Fury, puis continue vers les îles Furies de l’ouest en contournant l’île Noir. Fitz Roy regrette de ne pas avoir à bord un géologue qui aurait pu mieux connaître les minéraux de ces îles et décide que « si jamais il devait retourner dans ces lieux, il essaierait d’avoir avec lui une personne qualifiée pour examiner la terre tandis que lui et ses officiers se consacreraient à l’hydrographie ».
De la fin décembre 1914 au 14 février 1915, le croiseur allemand SMS Dresden (1908) se trouve dans ce secteur, à l’abri des navires britanniques qui le poursuivent, en attendant d’être ravitaillé en charbon et en provisions pour poursuivre sa route vers l’océan Pacifique.



Caractéristiques géographiques

Intempéries quasi permanentes, fortes pluies, ciel nuageux. Climat maritime avec des températures homogènes tout au long de l’année. Le vent prédominant vient de l’ouest.

On trouve des baies sauvages et une sorte d’algue. Les oies et les canards sauvages sont nombreux. Sur la côte, on trouve des moules, des patelles et des oursins. Les lions de mer, les loutres, les dauphins et les baleines viennent dans la baie.

Similar Posts: