Potes

Potes est une municipalité espagnole appartenant à la communauté autonome de Cantabrie. Elle est située au centre de la région de Liébana dont elle est la capitale. La commune est bordée au nord par Cillorigo de Liébana, à l’ouest par Camaleño, au sud par Vega de Liébana et à l’est par Cabezón de Liébana.

La ville de Potes est située au confluent de quatre vallées, et la rivière Quiviesa se jette dans la rivière Deva, qui prend sa source en altitude dans les Picos de Europa. Comme le reste de la région de Lebania, Potes bénéficie d’un microclimat méditerranéen qui permet la culture de la vigne, des noyers et des peupliers, les premiers servant à l’élaboration du célèbre orujo (marc de raisin) local. Le village est dominé par la montagne Arabedes (694 m au-dessus du niveau de la mer), que l’on peut escalader depuis le village.

Histoire

Potes est situé à un endroit stratégique : au point de rencontre des deux rivières de la Liébana : la Deva et son affluent, la Quiviesa.

Il n’y a pas de vestiges de l’Antiquité dans cette commune, mais les historiens supposent qu’elle a dû être habitée à l’époque préhistorique, car il y a des vestiges dans d’autres parties de la Liébana ; que les Concanos ont pu être les habitants à l’époque préromaine ; que les Romains ont dû tracer la route du «Burejo», qui partait de Pisoraca et traversait le Puerto de Piedrasluengas, en passant par cette localité.
Ce lieu a été repeuplé à l’époque d’Alphonse Ier des Asturies. Il est mentionné pour la première fois en 847, sous le nom de Pautes. En 947, l’église de San Vicente, qui dépendait du monastère de Santo Toribio, est mentionnée. Un comte gouvernait ce territoire, recevant des privilèges royaux en 1299 et 1305. Dans le Becerro de Behetrías (1351), Potes apparaît comme la propriété de Don Tello, fils d’Alfonso XI. Au cours du Moyen Âge tardif, comme toute la vallée de Liébana, la ville a été impliquée dans l’affrontement entre les lignées Manrique-Castañeda et Mendoza. Jean II, vers 1444, résolut le problème en faveur du marquis de Santillana. Les Mendoza firent de Potes la capitale de la Liébana et érigèrent une grande tour dans la ville, appelée l’Infantado (XVe siècle). Parmi les constructions remarquables de cette même époque, on peut citer la Torre de Orejón de la Lama, située à proximité, et le pont de San Cayetano. Les premières ordonnances de Potes datent de 1468.

À l’époque moderne, Potes est restée une place seigneuriale. Le duc d’Infantado en nommait le maire. De nombreux habitants émigrèrent en Amérique et les richesses du nouveau continent permirent la construction de bâtiments remarquables dans la ville. Les députés de la province de Liébana firent partie des Juntas de Puente San Miguel qui donnèrent naissance à la province de Cantabrie. En 1822, Potes dispose de son propre conseil municipal, à la tête d’une circonscription judiciaire qui comprend Potes, Castro et Cillorigo, Cabezón de Liébana, Camaleño, Espinama, Pesaguero, Tresviso et Vega de Liébana. Trois décennies plus tard, elle fait partie de la circonscription judiciaire de San Vicente de la Barquera.
Pendant la guerre civile, Potes a été touché par un incendie criminel du côté républicain, qui a détruit son quartier historique le 31 août 1937, arguant qu’il s’agissait d’un «vil bastion du carlisme». Il a ensuite été reconstruit selon les critères de restauration franquistes. Malgré cela, le vieux quartier est classé Bien d’Intérêt Culturel, avec la catégorie de Site Historique depuis 1983.

Démographie

Source : INE : INE

Economie

Le secteur principal est celui des services, principalement en raison du tourisme qui vient dans la région pour sa beauté naturelle, dont le plus grand représentant est le parc national des Pics d’Europe, ainsi que pour sa gastronomie, avec des plats tels que le «cocido lebaniego» ou les «quesucos» de Liébana.

Administration

Francisco Javier Gómez Ruiz (PP) est l’actuel maire de la commune. Les tableaux suivants présentent les résultats des élections municipales de 2003 et 2007.

Actifs

Il y a trois biens d’intérêt culturel dans la municipalité :



Fêtes

Parmi les différentes fêtes locales, citons La Cruz et la Fiesta del Orujo, toutes deux déclarées d’intérêt touristique régional. La fête de l’Exaltation de la Croix a lieu le 14 septembre. Le Lignum Crucis est vénéré sur le mont Viorna et autour du monastère de Santo Toribio de Liébana.

Similar Posts: