Toon : Le jeu de rôle des dessins animés

Toon : The Cartoon Roleplaying Game est un jeu de rôle dans lequel les joueurs incarnent des personnages de dessins animés. Il a été conçu par Greg Costikyan et développé par Warren Spector, et publié pour la première fois en 1984 par Steve Jackson Games.

Jeu

Bien que Toon soit un véritable jeu de rôle qui nécessite la participation de joueurs et d’un maître de jeu (appelé «Animateur»). Il est conçu dans un style humoristique qui parodie délibérément de nombreuses conventions des jeux de rôle plus standard et plus «sérieux».

Dans Toon, les personnages des joueurs ne meurent jamais. Comme dans de nombreux jeux de rôle, les personnages ont des points de vie, qui sont déduits lorsque le personnage est blessé (généralement en combat ou en faisant tomber une enclume sur lui). Lorsque les personnages réduisent leurs points de vie à zéro, ils s’évanouissent. Comme les personnages de dessins animés ne meurent jamais réellement et reviennent toujours à temps pour la scène suivante, un personnage tombé au combat revient en jeu un certain temps plus tard, avec tous ses points de vie rétablis.

Cette absence de véritable «mort du personnage» est également conçue pour encourager les joueurs à abandonner délibérément les compétences et les réflexes qu’ils ont appris dans d’autres jeux, c’est-à-dire pour que leurs personnages puissent résoudre des problèmes et combattre des ennemis tout en restant en vie. Selon les règles du jeu, les deux principales directives pour les joueurs de Toon sont «Oubliez tout ce que vous savez» et «Agissez avant de penser».
Le jeu encourage les joueurs à s’amuser avant toute autre considération, même au point d’enfreindre les règles du jeu. Si les joueurs et l’animateur conviennent que les actions d’un joueur dans un jeu sont amusantes et agréables, alors les actions des joueurs sont autorisées et encouragées. Cela peut être considéré comme un moyen pour les joueurs de «briser le quatrième mur» dans le jeu, de la même manière que les dessins animés ignorent souvent la réalité au profit du rire.

Le jeu utilise un système de résolution des tâches très simple, basé sur les compétences, avec une liste de seulement 23 compétences qui couvrent toutes les actions possibles des personnages. Celles-ci sont assignées à quatre attributs de contrôle, avec un humour appelé «Muscle» (force), «Zip» (dextérité et vitesse), «Smarts» (intelligence) et «Chutzpah» (dynamisme et confiance en soi). En outre, les personnages peuvent être dotés de «Shticks» optionnels, qui leur confèrent des capacités inhabituelles de type dessin animé, telles que le vol ou l’invisibilité.

Le jeu s’inspire des dessins animés classiques de Warner Bros. Cartoons, Inc. des années 1930 à 1960, et de personnages tels que Bugs Bunny ou Daffy Duck, mais Steve Jackson Games a pris soin d’éviter toute violation des droits d’auteur. Par exemple, il y a une «Ace Corporation» dans les produits Toon (au lieu de l’Acme Corporation), et les directives des scénaristes pour Toon interdisent l’utilisation du mot «Dibu» pour signifier «un personnage de dessin animé».

Similar Posts: