Valero de Zaragoza

4:28

Saint Valère (Valero de Saragosse) fut évêque de Saragosse (IVe siècle), maître de saint Vincent Martyr et confesseur de la foi chrétienne. Il est le saint patron de la ville de Saragosse, où ses reliques sont vénérées depuis le XIIe siècle.

Histoire

Les documents ne nous apprennent pas grand-chose sur lui. Prudentius ajoute que c’est son diacre Vincent, mort à Valence, qui l’a accompagné dans sa captivité à la ville de Turia pendant la persécution de Dioclétien, et où il lui a sauvé la vie, pour une raison précise que nous ne connaissons pas. Ainsi, alors que Vincent est appelé «martyr», Valero est appelé «confesseur» parce qu’il a reconnu sa foi devant les Romains sans avoir atteint le martyre.

Une tradition postérieure, plus nouvelle, nous apprend que saint Valère était un orateur difficile, peut-être un peu bègue, et que, à la cour de Valence, cela attirait surtout l’attention du fougueux Vincent, qui voulut parler pour les deux et paya de sa vie son discours audacieux.

Après l’invasion musulmane, alors que le royaume d’Aragon venait pratiquement de naître, on apprit que ses restes avaient été découverts dans les Pyrénées. On supposa alors que l’évêque avait été exilé dans ces terres inhospitalières. En 1050, ce que l’on croyait être son vénérable corps fut transporté au siège épiscopal de Roda de Isábena, qui était alors le chef ecclésiastique de l’Aragon.
Lorsque les troupes d’Alphonse Ier et de Gaston de Béarn entrèrent à Saragosse en 1118, la restauration de la mitre chrétienne exigea presque la présence physique des reliques de Valérien. Le chapitre de Roda se montra généreux et envoya successivement un bras, puis le crâne de l’évêque confesseur (en 1170, sous le sceptre d’Alphonse II).

Il y a eu plus d’un évêque césaraugustain portant ce nom dans l’Antiquité. Et il ne fait aucun doute – d’après les actes du concile d’Elvira – que c’est un Valerius qui a gouverné le diocèse au début du IVe siècle.

Le magnifique buste-reliquaire en argent et en émail, offert par Benoît XIII à la cathédrale de Saragosse au XVe siècle, qui reproduit probablement les traits du pape lui-même, est un portrait idéal de cet évêque. Il est exposé en permanence dans le retable principal de la cathédrale de Saragosse, avec ceux de saint Vincent et de saint Laurent.

Fête de saint Valero

La fête de San Valero, patron de Saragosse et de Cariñena, est célébrée le 29 janvier, avec la dégustation traditionnelle de roscones à cette occasion ; le dicton saragossain «San Valero, ventolero y rosconero» fait référence à cette date.

Depuis 1992, la tradition veut que l’on distribue un roscón géant sur la célèbre Plaza del Pilar, tout près de la cathédrale du Sauveur de Saragosse, plus connue sous le nom de La Seo, où reposent les reliques du saint patron. Ce roscón géant mesure généralement un kilomètre de long et pèse une tonne, et il y a de longues files d’attente pour le déguster.
pour le déguster.

Similar Posts: